Vous êtes ici: Accueil // Epicerie, Sortir // Ferme du Chênot, agriculture durable, lait bio et bien être !

Ferme du Chênot, agriculture durable, lait bio et bien être !

Lait bio à la Ferme du ChênotLa malbouffe, les pesticides, les OGM… autant de thèmes qui reviennent dans l’actualité des produits de bouche et qui semblent ouvrir une marche en avant vers les produits plus sains, plus respectueux de la nature.

C’est le cas des produits Bio qui commencent à trouver de plus en plus preneurs. Nous allons nous intéresser ici à l’un d’entre eux, le lait.

Pas de grand discours ni d’étude complète sur le produit, plutôt un témoignage intéressant recueilli au cours d’un déplacement en Mayenne, à Changé, dans la banlieue de Laval.

A 1h30 de Paris en TGV, à environ 5 kilomètres au Nord-Ouest de Laval, la Ferme du Chênot domine la vallée de la Mayenne. A la tête de l’exploitation, Mickael Lepage, même pas la quarantaine, a rejoint l’affaire de ses parents à la fin de ses études supérieures en agronomie et lui a donné un sacré coup de chiffon. Oubliée l’exploitation intensive. Désormais place à l’éco-bio, et ce depuis 2010.

Ici la production est laitière, on y élève des vaches, 50 Brunes des Alpes, pour produire du lait bio, à raison de 300.000 litres par an. Fini les bêtes en étable nourries aux granules. Les vaches du Chênot passent 300 jours par an dans les pâturages. Les mois d’hiver les plus durs elles sont à l’étable à manger le foin récolté par la ferme et mis aussitôt à sécher en grange. Il reste bien vert et surtout conserve bien mieux ses valeurs nutritives. De quoi produire un lait plus riche.

De même sur l’exploitation tout est pensé pour réduire tous les abus en matière de dépenses énergétiques et optimiser l’empreinte écologique. L’autonomie est le cheval de bataille de la ferme.

Celle-ci compte 15km de bocages (haies, ou chênot) et ne cesse d’en développer, plus15 ha de céréales et 80 ha de pâturages. Un bâtiment est couvert de panneaux photovoltaïques pour la fourniture d’électricité. Le séchage du foin en grange évite la mise en ballots et ainsi l’utilisation de film plastique.

A l’inverse l’exploitation veut laisser une empreinte sociale, positive. Si 80% du lait est vendu à Lactalis, le reste est destiné à de la vente à la ferme, auprès des restaurateurs, de magasins spécialisés et autre crémeries de la région, recréant ainsi le tissu social local. De même, la Ferme du Chênot pratique l’accueil de groupes scolaires, organise des visites et des opérations ferme ouverte.

A l’entrée, le Chat «Lait», vend la production laitière (1 euro le litre), les confitures maison (de mûres notamment, récoltées dans les haies plantées par la famille) et des jus de fruits bio d’autres producteurs, du lundi au vendredi de 17h à 19h.

Et n’allez pas croire que Mickael Lepage doit se saigner aux quatre veines pour réussir tout cela. «Nous faisons trois salaires sur l’exploitation et je vis confortablement avec ma femme et mes enfants», rapporte-t-il.

«Et je ne travaille pas 70h par semaine. Les vaches n’ont pas besoin de moi pour paître, je ne dépense pas d’argent et ne perd pas de temps en traitement aux pesticides, mes haies me permettent de faire des confitures tout en participant à la biodiversité et nous offrent du temps en famille lors des cueillettes et le lait bio qui peut être vendu un peu plus cher est donc plus rentable». Tout est dit…

Si vous allez vous promener en Mayenne, ne manquez pas de rendre visite à la famille Lepage. Vous pourrez aussi vous rendre au Lactapôle André Besnier à Laval. Le plus grand musée des métiers du lait est en effet un endroit incroyable.

5.000m2 d’exposition particulièrement bien pensés. Des collections d’outils, de machines, des scénographies pour tout comprendre sur le lait, le fromage, le beurre, les laitages et l’histoire de la Laiterie Besnier au géant mondial Lactalis et de ses prestigieuses marques .

Portfolio de la Ferme du Chênot et du Lactopôle

Note: le bouton « I » affiche la légende, le bouton « SL » démarre le diaporama, le bouton « FS » passe en plein écran (conseillé !)

Ferme du Chênot

A 1h30 de Paris en TGV, à environ 5 kilomètres au Nord-Ouest de Laval, la Ferme du Chênot domine la vallée de la Mayenne. A la tête de l’exploitation, Mickael Lepage, même pas la quarantaine, a rejoint l’affaire de ses parents à la fin de ses études supérieures en agronomie et lui a donné un sacré coup de chiffon. Oubliée l’exploitation intensive. Désormais place à l’éco-bio, et ce depuis 2010.

[img src=http://cuisine-et-des-tendances.com/wordpress/wp-content/flagallery/ferme-du-chenot/thumbs/thumbs_laval-13.jpg]100Mickael Lepage
Mickael Lepage, même pas la quarantaine, a rejoint l’affaire de ses parents à la fin de ses études supérieures en agronomie et l'a transformée en ferme eco responsable.
[img src=http://cuisine-et-des-tendances.com/wordpress/wp-content/flagallery/ferme-du-chenot/thumbs/thumbs_laval-7.jpg]80Vue sur Laval
A 1h30 de Paris en TGV, à environ 5 kilomètres au Nord-Ouest de Laval, la Ferme du Chênot domine la vallée de la Mayenne.
[img src=http://cuisine-et-des-tendances.com/wordpress/wp-content/flagallery/ferme-du-chenot/thumbs/thumbs_laval-11.jpg]80La grange à foin
Mickael Lepage produit, sèche et gère son foin lui même.
[img src=http://cuisine-et-des-tendances.com/wordpress/wp-content/flagallery/ferme-du-chenot/thumbs/thumbs_laval-15.jpg]90Mickael Lepage et ses Brunes des Alpes
Les vaches du Chênot passent 300 jours par an dans les pâturages. Les mois d’hiver les plus durs elles sont à l’étable à manger le foin récolté par la ferme et mis aussitôt à sécher en grange.
[img src=http://cuisine-et-des-tendances.com/wordpress/wp-content/flagallery/ferme-du-chenot/thumbs/thumbs_laval-10.jpg]70Autonomie maximale
Les panneaux photovoltaïques sur le toit des bâtiments pour réduire la facture énergétique
[img src=http://cuisine-et-des-tendances.com/wordpress/wp-content/flagallery/ferme-du-chenot/thumbs/thumbs_laval-12.jpg]70Il y a foin et foin...
A gauche le foin séché en grange à l'abri des ultraviolets et ayant conservé ses valeurs nutritives. A droite le foin séché au soleil puis mis en balles.
[img src=http://cuisine-et-des-tendances.com/wordpress/wp-content/flagallery/ferme-du-chenot/thumbs/thumbs_laval-9.jpg]30Trayeuse
La ferme du Chênot produit 300.000 litres de lait bio par an.
[img src=http://cuisine-et-des-tendances.com/wordpress/wp-content/flagallery/ferme-du-chenot/thumbs/thumbs_laval-14.jpg]80Lait Bio de la Ferme du Chênot
1 euro le litre en vente à la ferme
[img src=http://cuisine-et-des-tendances.com/wordpress/wp-content/flagallery/ferme-du-chenot/thumbs/thumbs_laval-16.jpg]30Vestige
Le pot de lait en aluminium trône à l'entrée de la ferme.
[img src=http://cuisine-et-des-tendances.com/wordpress/wp-content/flagallery/ferme-du-chenot/thumbs/thumbs_laval-8.jpg]50Le lait frais
Du bon lait bio dans le réfrigérateur du Chat "Lait" de la Ferme du Chênot
[img src=http://cuisine-et-des-tendances.com/wordpress/wp-content/flagallery/ferme-du-chenot/thumbs/thumbs_laval.jpg]50Le Lactopôle André Besnier
Le plus grand musée des métiers du lait est à visiter à Laval
[img src=http://cuisine-et-des-tendances.com/wordpress/wp-content/flagallery/ferme-du-chenot/thumbs/thumbs_laval-3.jpg]20Moules à beurre
Une superbe collection de moules à beurre au Lactopôle André Besnier
[img src=http://cuisine-et-des-tendances.com/wordpress/wp-content/flagallery/ferme-du-chenot/thumbs/thumbs_laval-4.jpg]90Bouteilles de lait
Une incroyable collection de bouteilles de lait au Lactopôle André Besnier
[img src=http://cuisine-et-des-tendances.com/wordpress/wp-content/flagallery/ferme-du-chenot/thumbs/thumbs_laval-6.jpg]70Moules à camembert
Les moules pour la fabrication du plus célèbre des fromages.
[img src=http://cuisine-et-des-tendances.com/wordpress/wp-content/flagallery/ferme-du-chenot/thumbs/thumbs_laval-5.jpg]60Machine à étiqueter
Une vieille machine à étiqueter les boites à camembert au Lactopôle André Besnier

Partagez l'info !
  • Print
  • email
  • Digg
  • del.icio.us
  • FriendFeed
  • MySpace
  • Tumblr
  • Ping.fm
  • Yahoo! Buzz
  • Google Bookmarks
  • viadeo FR
  • LinkedIn
  • Facebook
  • Twitter

Tags: , , , , ,

2 commentaires to " Ferme du Chênot, agriculture durable, lait bio et bien être ! "

  1. edwige dit :

    Superbe article et félicitations à cette ferme bio !

  2. Evelyne dit :

    Bravo à cet agriculteur .
    Pour l’instant je n’ai gouté qu’au lait qui est fameux , je retrouve le goût d’autrefois ,depuis ma tendre enfance j’ai toujours bu le lait cru , je ne le faisais plus car je ne trouvais plus de lait de bonne qualité , mais là ce lait il est extra , j’adore . J’irai faire un tour dans cette ferme !

Commentez

Copyright © 2010 Cuisine & des Tendances. Tous droits réservés. Google+
Design par Theme Junkie. Propulsé par WordPress.

- L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération -