Vous êtes ici: Accueil // Cave, Sortir // Mettez du champagne à votre table

Mettez du champagne à votre table

Champagne à la table de Pierre GagnaireTrop nombreuses sont les personnes qui se limitent à consommer le champagne à l’occasion d’une célébration, en apéritif ou en vin d’honneur et parfois, pire, au dessert…

Certes, s’il n’est jamais désagréable de s’offrir une bonne flute de champagne à l’apéritif ou lors d’un cocktail, il est franchement dommage de s’en priver à table, à savoir lors d’un déjeuner ou d’un diner en accompagnement de mets délicieux.

C’est dans cette volonté d’aider au développement de la consommation de bons champagnes lors des bons repas que l’oenologue Anne-Marie Chabbert organise depuis quelques années des déjeuners « Champagnes à Table », réunissant chef, sommelier et des amateurs de champagnes gastronomiques.

Une de ses dernières expériences culinaires et œnologiques s’est tenue au coeur d’un des temples de la gastronomie française, le restaurant de l’Hôtel Balzac, la table de Pierre Gagnaire.

En mise en bouche l’occasion a été donnée aux heureux participants de déguster les champagnes sélectionnés dans le magnifique showroom de Gaggenau à deux pas de la place de l’Etoile.

C’est ainsi que nous avons pu (re)découvrir de très beaux champagnes dans de magnifiques verres de la Cristallerie Royale de Champagne. Deux champagnes ne nous ont pas suivi à table:

l’Agrapart – Minéral – Extra Brut. Cuvée emblématique de Pascal Agrapart, elle se veut l’expression même du terroir, pleine de minéralité, avec quelques notes d’amertumes.

Le Philipponnat Clos des Goisses – Millésime 2003. Un Champagne issu de la Cuvée, dosage très faible, partie essentielle vinifiée sous bois et absence de fermentation malolactique. Vieillissement prolongé sous bouchon de liège, à la température constante des caves (12°C). Disponible après 8 à 9 ans de conservation. Longue garde. Un très champagne, à la fois vineux, plein de vivacité et de fraîcheur et à la finale somptueuse.

A table, Champagne Dehours & Fils – Trio S, réalisé en solera était servi avec une Raie Bouclée, crevettes grises, racine de capucine. Gelée de champignon de Paris au Noilly-Prat – velouté Blanc. De la minéralité, de la fraîcheur et des arômes très fins de sous-bois s’accordant à merveille au velouté blanc. Un vrai coup de coeur pour ce champagne !

Le Champagne Eric Rodez – Cuvée des Grands Vintages Brut accompagnait le Merlan Club des Cent. Beurre nantais au champagne. Beaucoup de pureté, de la fraîcheur et quelques notes marines pour frétiller avec le merlu…

Le Champagne Boizel – Millésime 1998 était proposé en compagnie d’un autre plat somptueux de poisson, Cœur de cabillaud mis au sel, grillé et poché dans une feuille de vigne, kokotchas, Cuir de veau et puntarella au beurre d’algues. Quenelle Ranavallo. Mousseline de colin. Une belle personnalité, complexe mais équilibrée, de la fraîcheur et une finale d’envergure pour ce beau champagne qui avait de quoi tenir la comparaison au saveurs intenses du plat.

Enfin le Champagne Laurent Perrier – Cuvée « Grand Siècle » Brut, un grand classique de haute volée s’est emparé du Quasi de veau fermier rôti entier puis terminé au foin. Carottes violettes, pomme clocharde aux pignons, jus lié de tamarin. Cocktail de burrata glacé (mozarella). Orange sanguine, chantilly de foie gras de canard, piquillos grillés. Une belle intensité mais aussi de la fraîcheur et des notes d’agrumes comme pour faire écho à la variété de saveurs contrastées de la viande et de la glace proposées.

Ce déjeuner au champagne fut un moment de haute couture gastronomique dont le champagne fut incontestablement un allié plein de vivacité et de fraîcheur, mais surtout un grand vin. Evidence pourtant trop souvent oubliée.

Alors si vous ne déjeunez pas chaque dimanche de créations à la hauteur de celles de Pierre Gagnaire, sachez que ce champagnes s’exprimeront tout aussi bien avec votre cuisine. Qui plus est, le champagne pourra vous éviter de jouer avec les différentes couleurs de vins. Celui-ci s’accommode en effet de foie gras, de poisson, de viande, et bien sûr de fromage. Seul le dessert pourra s’en passer, pensez alors à une bonne glace que vous accompagnerez d’eau !

Les champagnes à table chez Pierre Gagnaire en images

Note: le bouton « I » affiche la légende, le bouton « SL » démarre le diaporama, le bouton « FS » passe en plein écran

Les champagnes présentés avant le déjeunerChampagne Dehours & Fils - Trio S et raie boucléeChampagne Eric Rodez - Cuvée des Grands Vintages Brut et MerlanChampagne Boizel - Millésime 1998 et Cœur de cabillaudChampagne Laurent Perrier - Cuvée « Grand Siècle » Brut et Quasi de veauOenologue, chef et sommelier tiercé gagnant !
Partagez l'info !
  • Print
  • email
  • Digg
  • del.icio.us
  • FriendFeed
  • MySpace
  • Tumblr
  • Ping.fm
  • Yahoo! Buzz
  • Google Bookmarks
  • viadeo FR
  • LinkedIn
  • Facebook
  • Twitter

Tags: , , , ,

2 commentaires to " Mettez du champagne à votre table "

  1. […] Il serait franchement dommage de se priver de champagne à table, à savoir lors d’un déjeuner ou d’un diner en accompagnement de mets délicieux.  […]

  2. […] bonne flute de champagne à l’apéritif ou lors d’un cocktail, il est franchement dommage de… Lire l'article sur Cuisine & des Tendances sas_pageid = '24720/166831'; sas_formatid = 163; sas_target = ''; SmartAdServer(sas_pageid, […]

Commentez

Copyright © 2010 Cuisine & des Tendances. Tous droits réservés. Google+
Design par Theme Junkie. Propulsé par WordPress.

- L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération -