Vous êtes ici: Accueil // Sortir // Et si on se faisait un bon repas en terrasse Au Père Lapin à Suresnes ?

Et si on se faisait un bon repas en terrasse Au Père Lapin à Suresnes ?

La Terrasse Au Père Lapin

Par ce temps quasi estival on a envie de profiter au mieux de moments passés en extérieur.

Le midi par exemple, quoi de plus agréable que de déjeuner en terrasse, dans un coin tranquille, au coeur de la nature et avec vue ?

Cela fait rêver non ? Bien sûr vous allez nous dire qu’à Paris ce n’est pas simple… Certes, mais si vous sortez un tout petit peu de la capitale, pour rejoindre Suresnes (92) vous allez trouver votre bonheur.

Il vous suffit en effet de monter la rue du Calvaire, et quasi tout en haut, vous allez découvrir Au Père Lapin. Une auberge mythique, plus que centenaire, avec son jardin à la vue imprenable sur Paris.

Aujourd’hui c’est Johann Caillot qui dirige la maison où l’on peut aussi se régaler à l’intérieur, puisqu’environ 90 couverts peuvent être servis, répartis équitablement entre la terrasse emplie de verdure et l’espace vitré à 80% qui donne dessus.

L’homme est Maître Restaurateur, ses armes il les a faites en France en côtoyant quelques grands noms comme les trois Alain, Ducasse, Dutournier et Passard, ainsi qu’au travers un passage en Asie qui ne manque pas de se retrouver, en petites touches, dans sa cuisine.

Ici, au pied au pied du Mont Valérien, les assiettes sont en effet pleines de saveurs. « Des plats simples, mais loin d’être ennuyeux, tous fait maison » comme les définis simplement Johann Caillot.

Et bien entendu on suit au plus près les saisons, même s’il y a au moins une entrée qui reste à la carte à l’année, la fameuse Terrine de… lapin ! Et un plat, la Côte de boeuf rôtie, salade, frites et béarnaise « maison ».

La carte est mise à jour tous les deux mois avec le Chef de cuisine Romain Dudragne, à partir de tests réalisés sur les plats du jours qui rejoindront ou pas la carte en fonction de leur succès.

Pour les accompagner, la carte des vins, qui fait la part belle aux vins bio et nature, évolue elle aussi au fil des saisons et de leurs plats. On les consomme au verre (6 blancs, 12 rouges et 3 rosés en permanence), au pot (46cl) ou à la bouteille bien sûr.

Une cinquantaine de références dont Johann Caillot connait presque tous ceux qui les ont produit. « C’est une race d’homme que j’aime bien, les mains dans la terre. On sent la sensibilité des gars dans leur vin » précise-t-il.

Alors ne vous privez pas de grimper juste au dessus de la gare du Suresnes. Le midi du lundi au vendredi (hors jours fériés) régalez-vous avec les formules Entrée + Plat ou Plat + Dessert à 28 euros, ou Entrée + Plat + Dessert à 34 euros.

A la carte, les entrées commencent à 9,80 euros (la délicieuse Terrine de lapin « maison », au parfum de romarin et son mesclun d’herbes), les plats sont autour de 23 euros, les desserts autour de 10 euros.

Plus d’informations et réservations, voir le site Au Père Lapin.

Partagez l'info !
  • Print
  • email
  • Digg
  • Tumblr
  • Ping.fm
  • Google Bookmarks
  • viadeo FR
  • LinkedIn
  • Facebook
  • Twitter

Tags: , , , ,

Commentez

Copyright © 2010 Cuisine & des Tendances. Tous droits réservés. Google+
Design par Theme Junkie. Propulsé par WordPress.

- L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération -