Vous êtes ici: Accueil // Cave // L’été sera chaud, l’été sera Bio ! Notre sélection de vins.

L’été sera chaud, l’été sera Bio ! Notre sélection de vins.

Sélection de vins Bio

L’été sera beau, l’été sera chaud ! Cette petite phrase qui rappelle le tube d’Eric Charden et à laquelle tous les vacanciers veulent croire, nous l’avons arrangée à la mode vinicole: l’été sera chaud, l’été sera Bio !

En effet, aux détours de nos dégustations nous avons été amenés à croiser quelques flacons, certifiés Bio, qui n’ont pas manqué de flatter nos papilles. Et comme c’est la saison, voici une sélection en mode tour de France !

Vins de Bourgogne et Beaujolais

Départ en Bourgogne, avec le Côte de Nuits-Villages Clos de Magny 2016 du Domaine Jean Féry et Fils. Il a déjà le mérite d’être là, lui qui est issu des quelques grappes de Pinot Noir qui ont réussi à échapper au gel. C’est sans doute pour cela qu’il est si généreux, avec une bouche ample, et gourmande, sur le fruit. 25 euros.

Passons au blanc avec Le Petit Chablis Dame Nature 2017 de La Chablisienne qui nous offre une attaque bien minérale, puis laisse parler un fruit élégant pour une jolie longueur en bouche. Pensez-y pour vos brochettes de gambas, au BBQ ou à la plancha. Environ 15 euros.

Il n’est pas Bio, mais la Cave de Lugny est labellisée Vignerons en Développement Durable depuis Février 2015. Et ce Mâcon-Péronne en Chassigny est en vinification sans sulfite, alors nous lui offrons la place qu’il mérite. Surtout qu’en bouche il ne déçoit pas, c’est ample, fruité, avec une belle fraicheur en finale. Pour accompagner des tapas de poisson et fruits de mer. 9,55 euros.

Plus au sud, en Beaujolais, la Petite Fleur 2015 du Château Des Bachelards est un IGP Comtés Rhodaniens rouge plein d’élégance. Laissez vous charmer par sa bouche soyeuse avant de succomber à sa finale délicieusement épicée, poivrée. 16 euros.

Les vins de Bordeaux et du Sud Ouest

Belle diagonale pour arriver à Bordeaux. Ici le Château de Cots Cuvée Prestige Côtes de Bourg 2012 se distingue par une belle puissance, une bouche dense aux tannins présents mais soyeux. Environ 16 euros.

Toujours en AOC Côtes de Bourg, le Château Grand Launay: « Le Futé » 2015 est Sans sulfites ajoutés. Il fait la part belle aux fruits rouges et noirs, avec une jolie structure aux tannins très souples, pour une finale épicée et finement boisée. Environ 16 euros.

En Côtes de Bordeaux Castillon le Château Lescaneaut 2012 est un bien joli rouge. On commence fort, c’est concentré, la structure est là, les tanins élégants et une jolie acidité redonne de l’équilibre.
Côté saveurs le fruit bien mûr est rehaussé de petites touches épicées, poivrées. Pour votre aloyau au BBQ. Environ 14 euros.

Toujours dans l’appellation le Château Fontbaude Sélection vieilles vignes 2015 offre une belle bouche avec des tanins onctueux, de la complexité et de l’élégance. Sur une belle viande. Environ 13 euros.

Un peu plus bas, le Clos Cavenac Seizh Penn 2015, est un Côtes du Marmandais gourmand sur les fruits rouges avec touche minérale et tanins souples. Un vin pour une soirée plancha avec les amis. Environ 16 euros

Changement de couleur avec La Cuvée Osé Blanc Sec 2015 de Richard Doughty. Ce vin de Bergerac offre une belle puissance aromatique et jolie fraicheur pour notre plus grand plaisir. Pour l’apéritif. Environ 10 euros.

Vins de la vallée du Rhône

Toujours plus au sud, pour passer en rosé, Les Portes du Castelas Rosé 2017 Les Grandes Serres est un AOP Côtes-du-Rhône issu de Grenache et Syrah qui nous charme par son équilibre. La bouche est gourmande, fruitée et acidulée. A l’apéro avec des tapas. Autour de 6 euros.

On garde la même couleur pour descendre au Domaine de la Madrague, avec sa Cuvée Claire 2017 en Côtes de Provence. Attaque soyeuse puis très rond avec des arômes de fruits exotiques. Jolie longueur fruitée. A l’apéro, avec des poissons grillés. Environ 13 euros.

A noter ici aussi le rouge en 2016, Syrah et Grenache, pour un vin soyeux et rond, sur une belle structure, idéal pour accompagner de belles côtes d’agneau au BBQ. Environ 13 euros.

Toujours en rouge et en Provence, l’Affectif Rouge 2014 par Jean-André Charial est un AOP Les Baux de Provence dont le fruit s’associe à une grande fraicheur. 
Ce qui lui offre une belle place pour accompagner des poissons de Méditerranée comme le rouget par exemple. Environ 22 euros.

Dans le Rhône, le Mas De Merlère du Domaine Du Serre Des Vignes est un AOC Grignan-Les-Adhemar qui ne cache pas son terroir. C’est puissant, rond, soutenu par de jolis tanins fins pour une belle finale aromatique. Pour vos côtes d’agneau aux herbes et légumes du soleil. Environ 8 euros.

Passage au blanc et en AOC Crozes- Hermitage avec Les Meysonniers 2017 de Chapoutier. Un blanc 100% Marsanne qui allie fraicheur et suavité. Pas trop frais, sur de beaux poissons grillés. Environ 14 euros.

L’Inopiné Blanc 2017 de Maslauris, est quant à lui un AOP Lubéron qui affiche un bel équilibre entre une belle fraicheur en attaque et une jolie amplitude jusqu’en finale. On l’ouvre pour accompagner un bar à la plancha, ou sur un fromage de chèvre du Luberon bien sûr !

Et ces vins aussi

Dans la Vienne Frederic Brochet aime travailler en Bio et sans sulfite. Il nous propose cette année un petit nouveau. L’Alias Sauvignon 2017, un blanc qui ne contient que du raisin, sans ajout de colle ou de levure industrielle, comme le certifie le label officiel américain USDA qui lui donne la mention 100% biologique. Sachez qu’il est également certifié Vegan (nous on s’en fout tant ce label ne garantit que le fait qu’aucun animal a été utilisé dans la production…), mais surtout c’est un vin surprenant, intéressant, bien fait, à découvrir à l’apéritif ou sur des fruits de mer. 12 euros.

On vous invite aussi à passer de l’autre côté des Alpes, avec le Chiaretto « Rodon » de Le Fraghe, un rosé produit le long du Lac de Garde. Il offre un beau fruité, léger, mais aussi une très belle fraîcheur. Un vin équilibré et fin pour accompagner vos antispasti ! Compter 10 euros.

Et pour finir, si vous êtes à Paris cet été, nous ne pouvons que vous conseiller d’aller chez Inaro. Ce bar à vins du 38 de la rue Boulanger dans le Xe vous proposera des planches de charcuteries et de fromages de bien belle facture. Et bien sûr pour les accompagner de fort sympathiques vins, dont notamment leurs deux cuvées Inaro en rouge et en blanc.

Pour ce dernier on a gouté un Chardonnay 2016 du Domaine de Bon Augure en IGP du Pays de l’Hérault. C’est puissant, ample, avec une belle minéralité et une vraie finale. A tomber avec les fromages !

En rouge, c’est un Côtes de Bordeaux Castillon, Inaro By Roc, un vin d’Eric Prisette du Château Roc à Belvès de Castillon. La bouche est ample, la structure tanique est souple, idéal avec une planche de belles charcuteries.

Voilà de quoi passer un bel été, chaud et Bio, au plus près de la Nature !

Partagez l'info !
  • Print
  • email
  • Digg
  • Tumblr
  • Ping.fm
  • Google Bookmarks
  • viadeo FR
  • LinkedIn
  • Facebook
  • Twitter

Tags: , , , ,

Commentez

Copyright © 2010 Cuisine & des Tendances. Tous droits réservés. Google+
Design par Theme Junkie. Propulsé par WordPress.

- L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération -