Vous êtes ici: Accueil // Cave, Sortir // Vinexpo Bordeaux, la fin d’une époque, d’un modèle

Vinexpo Bordeaux, la fin d’une époque, d’un modèle

Vinexpo Bordeaux 2019

Vinexpo Bordeaux vient de fermer ses portes sur un bilan plus que mitigé, mais surtout avec nombre de questions sur son modèle et donc son avenir.

On n’a pas tous les jours 20 ans, c’est bel et bien pour cela qu’on fête généralement avec un peu de folie cet anniversaire. Pour le salon professionnel Vinexpo Bordeaux, ce n’est pas 20 ans, mais 20 éditions que l’on célébrait cette année dans la capitale girondine.

Et c’est peut être pour cela que Vinexpo Bordeaux, qui a clos ses portes hier midi, ne gardera pas cette édition dans ses grands crus avec un bilan pour le moins mitigé.

Les 1.600 exposants internationaux, représentant pas moins de 30 pays ont pu recevoir sur leurs stands des visiteurs professionnels dont 40% viennent des quatre coins du monde (Top 5 Hors France : Chine, États-Unis, Royaume-Uni, Allemagne et Espagne).

Alors Vinexpo Bordeaux un véritable évènement international, sans aucun doute, mais l’argument n’est visiblement plus suffisant puisque le salon annonce un recul de l’ordre de 30%, tant en ce qui concerne les exposants que la fréquentation…

L’exposition, cantonnée dans le seul Hall 1, certes gigantesque, mais avec de très grandes salles de conférences et des stands « avec vue sur lac » faisait comprendre dès le début de la visite que le millésime 2019 ne serait pas celui du siècle…


Au détour des stands la fête n’est pas là non plus, après un lundi morne, un mardi sauvé par son après midi et un mercredi plutôt mitigé, la déception était palpable.

Parmi les doléances on retiendra avant tout un salon trop proche cette année du géant allemand ProWein et dont le prix des stands serait qui plus est nettement moins élevé que sur la place girondine.

Pas de catastrophisme non plus, avec plus de 2.300 rendez-vous qualifiés et un visitorat composé à 65% de décideurs selon les chiffres fournis par l’organisation, Vinexpo Bordeaux aurait tout de même porté ses fruits en rapport au volume d’affaires réalisé, au temps accordé aux négociations et sur la qualité des contacts générés.

Le salon cite par exemple Graham Taylor, Directeur général de Glasgow Whisky (Ecosse) qui se dit  « fan de Vinexpo. Nous venons à Bordeaux depuis trente ans et à Vinexpo Hong Kong depuis 20 ans. Une heure après l’ouverture du salon, je rencontrais déjà des clients indiens et russes ».

Et du côté des acheteurs le témoignage de Truls Flakstad, importatrice norvégienne (PROCURA) :qui a apprécié « l’efficacité des One to Wine Meetings. Les rendez-vous sont préparés à l’avance, qualifiés et j’ai été ravie du résultat. Par exemple, mes deux premiers rendez-vous se sont immédiatement concrétisés, et les autres m’ont permis de me projeter à plus long terme ».

Pour notre part nous avons eu la satisfaction d’une coopérative de Champagne qui a certes « eu un peu peur le lundi, mais le mardi nous avons eu pas mal de visites et très pros ».

Même son de cloche, toujours dans le monde du grand vin effervescent, mais cette fois d’un exposant de l’espace 100% dédié au bio,  WOW! (World of Organic Wines) qui a accueilli 150 producteurs de vin bio ou biodynamique issus de 10 pays.

Un importateur bordelais de spiritueux a également apprécié son Vinexpo ayant « eu la visite d’un nombre satisfaisant de visiteurs, mais aussi plutôt qualitatifs »

C’est une évidence le nombre ne fait pas tout et c’est certainement ce qui a permis à Vinexpo Bordeaux 2019 de tirer son épingle du jeu.

Et il ne faut pas non plus oublier que le salon girondin c’est aussi des conférences plébiscitées par les professionnels comme le Symposium  » Act For Change  » qui a affiché complet pour écouter chercheurs et experts du monde entier autour du sujet brulant de « l’impact du changement climatique sur la filière du vin et des spiritueux » .

L’organisateur se félicite aussi de son « Off » avec deux évènements inédits qui ont connu un certain succès. Le Dîner du Palais qui a su répondre à une demande des exposants (notamment non bordelais) souhaitant accueillir leurs invités autour d’un menu gastronomique en association avec leurs propres vins.
Mais aussi la grande dégustation de vins du monde organisée au cœur de Bordeaux permettant au grand public amateur de découvrir les vins et spiritueux de très nombreux pays ainsi que des principales régions françaises.

Pour Rodolphe Lameyse, le nouveau CEO de Vinexpo nommé 30 jours avant le salon, « La réalité des chiffres met en évidence la nécessité d’un changement radical de stratégie pour relancer Vinexpo Bordeaux et le faire vivre en harmonie avec Vinexpo Paris. Nous devons nous appuyer sur nos points forts pour nous réinventer «  ajoute-t-il avant de conclure : « Le nouveau souffle passera par 3 axes clés : le business, le contenu et l’expérience ».

En 2021, pour fêter ses 40 ans cette fois, Vinexpo Bordeaux annonce d’ores et déjà qu’il se réinventera vers un nouveau modèle, tout en gardant son identité et ses valeurs.
En attendant le rendez vous à Paris (10-12 février 2020), une première, pour un salon commun avec Wine Paris.

De même Vinexpo à l’étranger c’est Shanghai (23-25 octobre 2019), puis New York (2-3 mars 2020) et enfin Hong Kong (26-28 mai 2020).

Partagez l'info !
  • Print
  • email
  • Digg
  • Tumblr
  • Ping.fm
  • Google Bookmarks
  • viadeo FR
  • LinkedIn
  • Facebook
  • Twitter

Commentez

Copyright © 2010 Cuisine & des Tendances. Tous droits réservés. Google+
Design par Theme Junkie. Propulsé par WordPress.

- L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération -