Vous êtes ici: Accueil // Cave // Le rose, une des couleurs de l’été bien sûr !

Le rose, une des couleurs de l’été bien sûr !

Les vacances sont là, les journées ensoleillées et les nuits douces, de quoi voir la vie en rose ! Voici une sélection de vins rosés pour partager de bons moments en famille et entre amis.

Dès que l’on parle vin rosé on pense bien sûr à la Provence. C’est vrai, le rosé de la région a su conquérir son public et le Château de Saint Martin ne manque pas de nous proposer de bien jolies cuvées.
Carpe Horam, en est la toute dernière, classée en IGP Méditerranée. Son joli rose pâle et ses notes de pêche de vigne, de violette et autres petits fruits rouges collent parfaitement à la saison. C’est rond, gentiment épicé avec une jolie fraicheur sur la finale. La maison le recommande avec des tapenades de thon, olives, poivrons, etc., carpaccio de la mer, bulots assaisonnés aux épices et baies roses. On valide ! 9,90 euros.

En AOP Côte de Provence l’Ultimate Provence Rosé 2018 est un assemblage Cinsault, Grenache noir, Syrah, Rolle glissé dans un flacon d’une grande élégance. Médaille d’Or au dernier Concours Agricole de Paris, ce vin à la robe bien pâle comme il se doit offre un joli nez floral. En bouche du joli fruit équilibré par ce qu’il faut de minéralité et de sympathiques notes poivrées en finale. On le passe à table, avec des gambas à la plancha par exemple. 15,50 euros.

Au Château Saint-Roux on propose un Côtes de Provence Bio, Le Pigeonnier 2018, assemblage de Grenache, Cinsault, Syrah, Rolle, Carignan dont on appréciera la jolie rondeur en bouche avec une certaine fraicheur en finale. Pour des apéritifs dinatoires, avec des poissons grillés. 12,50 euros.

En IGP Gard, La Nuit tous les Chats sont Gris 2018 (Cellier des Chartreux), un 100% Grenache qui n’est pas très loin de la réalité tant le rose de sa robe est pâle ! Le nez sur la pêche blanche et les agrumes invite à découvrir une bouche suave et fraiche avec des notes citronnées en finale. A l’apéro ! 5 euros.

Le Caladoc 2018 vinifié en rosé par Le Clos Saint Michel (Châteauneuf-du-Pape) est le fruit du mariage entre le Grenache et le Malbec. Son dernier millésime offre de jolies notes gourmandes de fruits avec la framboise et la fraise des bois, pour une finale plus fraiche sur les agrumes. Avec des poissons,  des  viandes blanches et grillades. 13 euros.

Le Rosé d’Archas 2018 du Château Bizard, un AOC Grignan-les-Adhémar, est issu de Grenache et de Syrah, pour offrir de sympathiques notes de fruits rouges. Un rosé gourmand et frais que l’on sortira pour l’apéro. 9,00 euros.

En AOP Languedoc Gérard Bertrand a accompagné Jon Bon Jovi, le rockeur américain et son fils Jesse, amateurs de vins du sud de la France, pour créer le rosé Hampton Water. Cet assemblage de Grenache, de Cinsault et de Mourvèdre ne manque pas de caractère, mais possède aussi une jolie fraicheur, tout comme le rock FM de l’artiste. Son élégante bouteille fera son effet à l’apéritif où sur la table pour accompagner sushis et autres poissons grillés. En exclusivité chez Monoprix au prix de vente conseillé de 13,99 euros.

Puisqu’on est avec Gérard Bertrand, on s’arrêtera sur Change, la toute première gamme de vins labélisés CAB, pour Conversion vers l’Agriculture Biologique, qu’il vient de lancer. On y trouve un rosé issu de l’assemblage de Grenache et de Syrah qui offre une bouche bien ample et fruitée, avec une finale sur des touches de pamplemousse rose et une petite note saline. Pour l’apéritif. 4,90 euros.

Le Château Saint Martin des Champs, conseillé par l’oenologue Gérard Voisin, propose la cuvée Camille 2018, un Saint Chinian au nez très floral avec une bouche bien équilibrée entre une belle rondeur et une jolie fraicheur, acidulée. A l’apéritif. 10 euros.

En IGP Côtes de Gascogne le Byo 2018 du Domaine Uby est un assemblage de Cabernet Franc, Merlot, Tannat, Pinot. Un vin gourmand, sur les fruits rouges, avec une jolie fraicheur pour l’apéritif ou avec une salade de fruits rouges. 6,80 euros.

En Côtes Catalanes, Le Pot 2018 de Dom Brial, un assemblage à parts égales de  Grenache noir et de Syrah ne manque pas d’aromatique. De la trame, du fruit mais aussi de la fraicheur, pour l’apéritif ou avec de la cuisine asiatique. 6,70 euros.

Le Fronton existe aussi en rosé et le Château Bellevue La Forêt propose pour son millésime 2018 un assemblage Gamay, Syrah, Négrette qui apporte de jolies notes fruitées. On le met à table où sa belle vivacité accompagnera un sushi de thon, des barbecues, et même de belles fraises. 6,10 euros.

Quand on est en famille, avec des amis, le BIB est souvent une bonne solution. C’est pourquoi chez Bibovino on a eu l’idée de proposer l’équivalent d’un magnum (1,5L) pour certaines cuvées en plus des habituels BIB de 3 litres. Parmi eux L’Eau & le Feu Rosé 2018, un AOP Côtes d’Auvergne de Pierre Goigoux. Du Gamay et une touche de Pinot Noir pour un vin équilibré, pour accompagné un apéro gourmand avec fromage et charcuterie. 20,00 euros.

Sur l’ile de Ré, l’Azuré Rosé 2018 est un 100% Merlot en agriculture Biologique issu de parcelles sélectionnées. Frais et gourmand avec ses notes de pamplemousse il sera à l’aise à l’apéritif mais aussi avec des salades estivales, des grillades de viandes et poissons, des gambas… 9,90 euros

On ne pourrait parler rosé sans parler d’Anjou. Et notamment du Cabernet d’Anjou. Celui du Domaine de Mongilet en millésime 2018 met le croquant du fruit en avant, dans un vin frais et léger qui accompagnera parfaitement de la cuisine exotique, mais aussi un très bon melon avec du jambon sec. 8 euros.

On a aussi eu un coup de coeur pour le Main dans la Main 2018 un Rosé de Loire du Domaine Escogriffe. Un assemblage Gamay noir, Grolleau noir, Grolleau gris et Cabernet franc. Un vin joliment fruité et équilibré pour l’apéritif. 5,80 euros.

Et nous allons même aller en Alsace ! Chez Pfaff pour le rosé La Griffe du Diable 2018, un Pinot noir qui inonde le nez de fruits tels la framboise, la cerise rouge et la groseille. En bouche c’est assez ample avec les mêmes notes fruitées et une finale plus fraiche sur le pamplemousse rose. On le met à l’apéritif, avec des tapas, des plats à la plancha. 15 euros.

On le sait, il y a toujours des personnes qui ne peuvent boire de l’alcool et ce pour toutes les raisons valables. C’est à eux que la maison Ackerman a pensé avec son X Zero Rosé, des bulles sans alcool grâce à un procédé unique d’évaporation sous-vide et à basse température suivie d’une réintégration des arômes. Un assemblage de Gamay,  Grolleau gris et Cabernet franc dans lequel fruits rouges sont à l’honneur. A boire en cocktails, à l’apéritif et les desserts aux fruits rouges. 6,99 euros.

Nous avons aussi retenu la sangria Lolea qui, en rosé, se voit attribuer le mythique N°5. Il s’agit ici d’un vin rosé effervescent assaisonné d’un peu de fleur d’hibiscus et d’un soupçon de gingembre. C’est frais, gourmand et légèrement épicé. On le servira dans un grand verre piscine avec des glaçons, quelques fruits rouges et de la menthe fraiche. 12 euros.

Enfin on ne saurait parler bulles sans aborder le champagne. On a toujours quelque chose à fêter ou l’envie de se faire encore plus plaisir. Cela tombe bien car la Maison Henriot vient de sortir son Rosé Millésimé 2012. Un vin élaboré exclusivement à partir de Premiers et Grands crus de Pinot noir et Chardonnay, respectivement à 55% et 45%. Les pinots noirs en pleine maturité apportent toute la gourmandise des fruits rouges, alors que les Chardonnay viennent équilibrer l’ensemble avec une très belle fraîcheur. Un superbe champagne rosé  aussi flatteur qu’élégant, à déguster dès maintenant où à mettre en cave. 77,50 euros.

Quand le rosé se fait chic…
Partagez l'info !
  • Print
  • email
  • Digg
  • Tumblr
  • Ping.fm
  • Google Bookmarks
  • viadeo FR
  • LinkedIn
  • Facebook
  • Twitter

Tags: , , ,

Commentez

Copyright © 2010 Cuisine & des Tendances. Tous droits réservés. Google+
Design par Theme Junkie. Propulsé par WordPress.

- L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération -