Vous êtes ici: Accueil // Sortir, Voyager // Les Huitres Catherine Roux au Cap Ferret

Les Huitres Catherine Roux au Cap Ferret

Le Bassin d’Arcachon est une des grandes régions ostréicoles françaises. Nous sommes allés au Cap Ferret à la rencontre de la maison Catherine Roux qui produit ses propres huitres et offre une belle expérience de dégustation sur place.

L’été s’achève mais assurément les prochains week-ends ensoleillés sur le Cap Ferret, à la pointe occidentale sud du Basin d’Arcachon, ne manqueront pas d’attirer les amateurs de belle nature et de bonnes huitres dans les cabanes à dégustation de la presqu’ile.

Au coeur du village ostréicole du Mimbeau, Catherine Roux a repris une affaire en 1994, une ferme ostréicole avec sa cabane, la N°6, à la vue imprenable sur la Dune du Pilat en arrière plan.

L’une des premières femmes ostréicultrices du Bassin, elle a su faire évoluer la maison en produisant des huitres sur la zone du Mimbeau (70% de sa production) mais aussi avec une petite parcelle sur le Banc d’Arguin, de belles parcelles sur le Grand Banc et l’Ile aux Oiseaux pour couvrir la quasi totalité des zones de production. 

« Cela nous permet de pouvoir bénéficier de différentes périodes de maturation mais aussi de vrais terroirs. Nous avons des huitres sur les 3 grandes zones du Bassin et bien sûr elles poussent différemment selon l’endroit et ont leurs propre texture et saveurs », explique Alain Diebold, un Alsacien d’origine, aujourd’hui ostréiculteur de la maison Catherine Roux.

Et depuis 5 à 6 ans les naissains poussent plutôt bien dans la ferme Catherine Roux. A tel point qu’une partie de la production est revendue à d’autres régions ostréicoles qui sont parfois moins gâtées par les conditions et qui souffrent d’une forte mortalité des petites huitres.

Aujourd’hui la production et la vente directe ne sont pas les seules activités d’Huitres Catherine Roux. Celle qui fut l’une des premières femmes ostréicultrices du Bassin d’Arcachon est aussi celle qui a lancé la dégustation en cabane ostréicole dès 1997.

Une activité très importante pour l’exploitation qui peut ainsi bénéficier d’une véritable valorisation du produit durant les mois de haute fréquentation touristique, en été puis jusqu’au 3 suivants. Et le chiffre d’affaires d’en profiter…

Depuis la cabane s’est offert un beau plancher de bois, une tonnelle et un ponton (privatisable) qui s’avance dans la conche du Mimbeau pour offrir une vue exceptionnelle sur la superbe Dune du Pilat à qui vient y savourer des huitres.

Attention la cabane n’est pas d’un restaurant mais bel et bien un lieu de dégustation d’huitres. Seuls des bulots, des crevettes et des pâtés locaux peuvent accompagner les coquillages et les belles tartines de pain beurré. Sans oublier un sympathique vin blanc de Bordeaux Bio. Le Châteaux Canet, bel assemblage de Sauvignon, Sémillon et Muscadelle pour un Entre-Deux-Mer équilibré entre bonne aromatique, suavité et fraiche acidité.

Noël et les Fêtes de fin d’année sont inévitablement l’autre grande période de vente pour les huitres. Pour assurer une grande disponibilité, la maison s’est lancée dans la vente en ligne. Au delà de ses arcachonnaises, Huitres Catherine Roux propose aussi des plates de Cancale et une spéciale à partir du mois d’octobre. La livraison est alors assurée sur toute la France par France Express (excepté en été où il n’y a pas de service de vente en ligne). 

Et comme Huitres Catherine Roux n’est visiblement pas du genre à se reposer sur ses acquis, cette saison a vu aussi l’arrivée de viviers dans la cabane, alimentés par l’eau du Bassin filtrée, traitée UV, maintenue à 18°C . Ainsi les huitres passent des bassins de claire extérieurs aux viviers intérieurs.

« Cela évite les manipulations à la fermeture le soir. C’est à la fois positif pour les personnes qui travaillent dans l’entreprise, mais aussi pour les huitres qui ne risquent plus d’être choquées, blessées lors d’un nouveau transport », explique Alain Diebold.
Pour la clientèle c’est aussi rassurant quant à la fraicheur du produit qui passe directement du vivier aux mains de l’écailleur avant de rejoindre la table.  

Puisque nous parlons de ce poste, il est assuré notamment par Catherine Sais, elle aussi alsacienne d’origine. Ce qui ne l’empêche pas d’être amoureuse et passionnée du Bassin, de sa nature sublime et de ses délicieuses huitres.
Elle partage d’ailleurs tout cela sur les réseaux sociaux afin de participer à la communication et au développement d’une maison ostréicole dynamique et novatrice.

Pour plus d’informations, voir le site Huitres Catherine Roux.

Huitres Catherine Roux en images

Cliquez sur la photo pour accéder au portfolio
Partagez l'info !
  • Print
  • email
  • Digg
  • Tumblr
  • Ping.fm
  • Google Bookmarks
  • viadeo FR
  • LinkedIn
  • Facebook
  • Twitter

Tags: , , , , ,

Commentez

Copyright © 2010 Cuisine & des Tendances. Tous droits réservés. Google+
Design par Theme Junkie. Propulsé par WordPress.

- L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération -