Vous êtes ici: Accueil // Epicerie // FaireFrance, le lait équitable et solidaire

FaireFrance, le lait équitable et solidaire

La crise sanitaire qui vient de nous frapper durement aura quand même eu le mérite de faire prendre conscience aux Français de l’intérêt des productions locales. L’agriculture n’y a pas échappé et la France s’est remise, un peu contrainte bien sûr, à redécouvrir les belles denrées de ses producteurs locaux. FaireFrance et ses 500 agriculteurs répartis dans toute la France, l’ont particulièrement perçu durant cette période de confinement. 

Créée en 2008, à l’initiative de 500 agriculteurs de toutes les régions de l’Hexagone afin de défendre des valeurs éthiques et de solidarité, la SAS FaireFrance commercialise un lait « équitable » permettant aux agriculteurs d’être rémunérés 0,45 euro le litre.
Tout simplement LE prix couvrant les frais de production et leur permettant de vivre de leur métier.

Or durant les deux mois de crise, elle a vu ses volumes de ventes quasi doubler. Une récente étude Odoxa a fait apparaitre que pour 9 Français sur 10 une relocalisation des productions étaient un enjeu clé pour l’économie de demain et que 93 % d’entre-eux souhaitaient que le Président et le Gouvernement garantissent l’autonomie alimentaire du pays.

Si la situation de crise a bien entendu accentué le ressenti et participé à l’accroissement de cette demande, elle correspond également à une tendance ainsi qu’un travail sur le long terme de FaireFrance.

Dès le début du confinement, FaireFrance a su répondre aux besoins tout à fait nouveaux et inattendus des distributeurs. Face aux délais de livraison allongés et au risque de pénurie, les équipes de FaireFrance ainsi qu’une cinquantaine d’agriculteurs associés se sont structurés pour approvisionner de façon régulière grandes enseignes et petits commerces. Alors qu’elles n’arrivaient pas être livrées par leurs centrales, ce sont les agriculteurs du réseau qui ont eux même assuré ce service.

Tous ont été soutenus par leur laiterie partenaire qui a maintenu son activité. Cette nouvelle façon de travailler et cette volonté de nourrir convenablement les Français a, bien sûr, pris en compte les impératifs en matière de sécurité sanitaire.

Solidarité également pour soutenir les fermes qui vont subir la crise de plein fouet avec notamment d’importantes baisses des prix sur le marché du lait.  FaireFrance alloue aux agriculteurs en difficulté associés à la marque une avance exceptionnelle de trésorerie et a mis en place une compensation de salaire pour les salariés de l’entreprise qui sont au chômage partiel.

Une solidarité qui dépasse même les frontières du secteur d’activité. FaireFrance a ainsi offert plusieurs milliers de litres de lait à une association d’aide aux plus démunis (« How Lucky We Are » (HLWA) et « La Chorba » qui travaillent ensemble) ainsi qu’à plusieurs services de santé afin de soutenir le personnel soignant. 

Dans la Thiérache, par exemple, 840 litres de lait FaireFrance ont été distribués, répartis entre les hôpitaux de Hirson, de Vervins et de Nouvion-en-Thiérache. Dans la Somme, 420 litres de lait FaireFrance ont été livrés au CHU d’Amiens. D’autres initiatives dans les hôpitaux de l’Ouest et les Ehpad sont en cours.

Avant la crise sanitaire, FaireFrance a toujours privilégié le lien direct avec les consommateurs et la pédagogie pour faire passer ses messages et présenter ses produits.
Ce notamment par des animations en magasins de la part des agriculteurs eux-mêmes qui ont permis de faire connaitre la marque. Lorsque ces rendez-vous n’avaient pu la possibilité d’être assurés pour des raisons de sécurité, FaireFrance a demandé aux producteurs d’entretenir cette relation unique à travers des messages et des photos diffusées sur les réseaux sociaux.
Une façon moderne de maintenir le contact qui a connu un certain succès.

« Cette crise a plus que jamais mis en avant l’importance de l’humain. Et je pense que durant la période qui suivra, de belles choses vont se passer en matière de solidarité mais aussi en matière de consommation. La plupart d’entre-nous, avons eu le temps de nous rendre compte pendant cette parenthèse de confinement que cuisiner de bons ingrédients locaux, produits de façon qualitative, était essentiel. Le bien manger et les valeurs qui y sont liées sont plus que jamais centraux », rapporte Jean-Luc Pruvot, président de FaireFrance.

C’est pourquoi il invite bien sûr les consommateurs à découvrir le lait demi écrémé (0,99 euro la brique de 1L ou 1,12 euro la bouteille de 1L), le lait demi écrémé bio (1,28 euro la bouteille de 1L), la crème entière fluide (pack de 3 briquettes de 20cl à 2,63 euros) et le lait entier (la brique d’un litre à 1,24 euro) issus des fermes de FaireFrance.

Pour en savoir plus voir le site de FaireFrance.

Partagez l'info !
  • Print
  • email
  • Digg
  • Tumblr
  • Ping.fm
  • Google Bookmarks
  • viadeo FR
  • LinkedIn
  • Facebook
  • Twitter

Tags: , , , , ,

Commentez

Copyright © 2010 Cuisine & des Tendances. Tous droits réservés. Google+
Design par Theme Junkie. Propulsé par WordPress.

- L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération -