Vous êtes ici: Accueil // Epicerie // Victor le boucher reprend la route vers l’UNESCO

Victor le boucher reprend la route vers l’UNESCO

Victor Dumas, jeune boucher de 20 ans, s’était lancé l’an passé dans l’ambitieux projet de faire inscrire l’art de la boucherie artisanale française au Patrimoine immatériel de l’UNESCO. Cette année, il repart sur les routes de France à la conquête de l’innovation dans un univers peu connu du grand public. Les 6 étapes de son périple sont reprises sous la forme d’une web-série diffusée dès lundi prochain.

Victor Dumas s’est lancé dans un tour de France à la rencontre des représentants des métiers de la Confédération Française de Bouchers, Bouchers-Charcutiers et Traiteurs, qui lui apporte son soutien.

Durant son épopée, Victor a rassemblé des informations pour constituer son dossier pour l’UNESCO, il a également pu rencontrer le Président Emmanuel Macron et recueilli le soutien de Gérard Larcher, Président du Sénat.

Cette année il souhaite montrer une nouvelle facette de la filière bouchère : l’innovation. Victor compte donc prouver que la boucherie est certes un secteur de traditions mais également plein d’avenir, capable d’innover et de se réinventer.

Cette « saison 2 » est à suivre sur Youtube ainsi que les réseaux sociaux de Victor et sera également partagée par Minute Buzz.

Pour le départ de cette nouvelle saison, direction la boucherie anti-gaspillage Viande & Chef. Victor rencontre de Simon Bricard, associé de Benjamin Darnaud, ancien candidat de Top chef. En phase avec l’évolution des mentalités vis-à-vis du bien-être animal, la philosophie de cette boucherie-restaurant est de faire honneur à l’animal en sublimant chaque morceau, même les moins nobles. Ainsi rien n’est jeté, tout est savouré.

Victor s’immerge ensuite dans l’univers du boucher de l’Élysée. Accompagné par Roger Yvon, boucher fournisseur officiel de l’Élysée depuis plus de 40 ans, ils tordent l’idée reçue selon laquelle la boucherie serait une filière ingrate et sans ambition. Ils discutent des liens étroits entre la boucherie et le prestige de la cuisine française ainsi que des perspectives de carrière dans le monde de la boucherie.

La troisième étape de ce tour de France se déroule au Touquet. Victor fait la rencontre de Nicolas Kinget, un boucher qui a fait le choix de commercialiser des produits Label Rouge. Son crédo : « Manger moins de viande, mais de meilleure qualité ». Dans une société où la tendance du flexitarisme progresse de jour en jour, cet épisode ne va pas manquer d’intéresser, voire de convaincre, les plus sceptiques.

Victor part ensuite à la croisée de l’univers de la boucherie et de celui de la mode. A Saint-Junien près de Limoges, Victor découvre la démarche de Rebecca Larapidie, maroquinière, qui favorise une utilisation « éthique » des cuirs, un circuit-court et des méthodes respectueuses de l’environnement, bien éloignées de la consommation de produits mondialisés !

Pour la cinquième étape, direction les Hautes-Pyrénées dans une boucherie high tech. La boucherie Manse a mis en place un service de click & collect ainsi que des casiers réfrigérés autonomes qui permettent de récupérer les achats 24h/24h.

Enfin, avec Valérie Soucaze, éleveuse de limousines dans les Pyrénées, Victor découvre les bienfaits de la technologie au service du bien-être animal, avec notamment des capteurs posés sur la queue des bêtes, prévenant l’éleveuse quand l’animal va mettre bas : un stress en moins et une sécurité en plus pour l’éleveur comme pour l’animal.

Tous les épisodes de la nouvelle saison de Victor à l’Unesco sont à retrouver sur ses réseaux sociaux avec #VictorUnesco ou sur sa chaîne Youtube.

Partagez l'info !
  • Print
  • email
  • Digg
  • Tumblr
  • Ping.fm
  • Google Bookmarks
  • viadeo FR
  • LinkedIn
  • Facebook
  • Twitter

Tags: , , , ,

Commentez

Copyright © 2010 Cuisine & des Tendances. Tous droits réservés. Google+
Design par Theme Junkie. Propulsé par WordPress.

- L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération -