Vous êtes ici: Accueil // Cave // Pastis 12/12 de Saint-Tropez, Bouteille du WE

Pastis 12/12 de Saint-Tropez, Bouteille du WE

Pastis 12/12 de Saint-Tropez, Bouteille du WE

Le grand bleu, les premières douceurs, le besoin de prendre l’air se conjuguent enfin ! L’occasion de reprendre une vie sociale en extérieur et de partager de bons moments en famille ou entre amis. Et de découvrir le Pastis 12/12 de Saint-Tropez, notre Bouteille du WE.

En ces temps plus que compliqués et qui semblent s’éterniser, le ciel bleu, les rayons chaleureux de l’astre majeur sont un véritable signal pour s’offrir quelques instants de plaisir.
Et comme il vaut mieux être dehors qu’à l’intérieur, que 6 est le nombre idéal pour faire une bonne partie de pétanque en respectant les gestes barrières, on va pouvoir siroter un bon pastis à la fin, autour d’une petite table sous les arbres de la place du village.

C’est d’ailleurs lors d’une partie de pétanque sur la mythique Place des Lices à Saint Tropez que le Pastis 12/12 a été imaginé. Un produit 100% naturel, réalisé à base de plantes du Golfe de Saint-Tropez, agrémenté d’une touche d’amande douce, en hommage à la tradition originale des premiers Italiens du village. 

Au delà de sa recette originale ce pastis s’est débarrassé des codes traditionnels des anisés en adoptant un flacon qui s’inspire des carafes plates des années 50 et d’un habillage pour le moins estival, réalisé par l’illustrateur Tropézien Quentin Monge. Trois superbes versions sont proposées, Pétanque Place de Lices, Sieste au Jardin et Bronzette à Pampelonne (voir illustration).

Enfin, pour célébrer l’association avec la pétanque, autre spécialité du village, le bouchon du Pastis 12/12 renferme, à son sommet, un véritable cochonnet !

Le Pastis 12/12 est produit dans la distillerie familiale Cristal Limiñana qui est la plus ancienne des distilleries de Marseille (1884) et une des rares toujours en activité dans la Cité Phocéenne. 

Tout débute par une distillation de badiane en alambics à colonne, suivie d’une série de macérations de différentes plantes et épices. Ces plantes et épices ont été séchées avant d’être macérées dans un ordre bien précis pour en extraire leurs arômes. 

« Ce long processus commence par la macération du bois de réglisse, suivi de la vanille de Madagascar. Puis vient le tour des plantes récoltées à la main dans les petites exploitations agricoles du Golfe de Saint-Tropez dont la figue, la myrte et le thym. Ensuite arrivent les arômes naturels de fleur d’oranger provenant de l’eau du distillat de la plante. Une macération d’amandes douces vient finaliser l’assemblage. Cette succession de distillats et de macérations est filtrée plusieurs fois et remaniée pour atteindre 45% d’alcool », rapporte la marque. 

A la dégustation ce pastis se distingue par une belle saveur anisée bien sûr, mais agrémentée d’une vraie gourmandise avec un milieu de bouche assez rond, pour nous entrainer vers une finale tout en fraicheur avec une délicieuse touche « amaretto ».

On valide donc ce véritable concentré de Méditerranée et d’été au prix de vente conseillé de 29 euros.

Partagez l'info !
  • Print
  • email
  • Digg
  • Tumblr
  • Ping.fm
  • Google Bookmarks
  • viadeo FR
  • LinkedIn
  • Facebook
  • Twitter

Tags: , , ,

Commentez

Copyright © 2010 Cuisine & des Tendances. Tous droits réservés. Google+
Design par Theme Junkie. Propulsé par WordPress.

- L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération -