Vous êtes ici: Accueil // Cave // L’OIV transfère son siège de Paris à Dijon

L’OIV transfère son siège de Paris à Dijon

L’OIV transfère son siège de Paris à Dijon

L’Organisation internationale de la vigne et du vin (OIV) qui tenait son Assemblée générale dans la salle des États du Palais des Ducs de Bourgogne a approuvé à l’unanimité la décision historique du transfert de son siège de Paris à Dijon.

L’OIV, organisation intergouvernementale à caractère scientifique et technique, a pour champs de mission les conditions de production viticole, les pratiques œnologiques, la définition, la description des produits, l’étiquetage et les conditions de mise en marché, les méthodes d’analyse et d’appréciation des produits issus de la vigne. Elle est composée de 48 États membres représentant 85 % de la production mondiale de vin.

Installée en France depuis sa création en  1924,  elle souhaitait trouver des  locaux plus adaptés à son activité. La France s’était proposée de doter l’OIV d’un siège assurant une stabilité temporelle, juridique et financière à l’Organisation avec une installation dans la ville de Dijon.  

L’installation du Secrétariat de l’Organisation dans la capitale bourguignonne est prévue pour septembre 2022. En parallèle, la ville de Dijon va démarrerles travaux prévus pour la rénovation de l’hôtel Bouchu d’Esterno qui accueillera le nouveau siège de l’OIV.

« La décision de l’Organisation internationale de la vigne et du vin est un honneur pour Dijon et l’ensemble des acteurs institutionnels, universitaires et viticoles ayant porté la candidature de notre ville. Je tiens à remercier le travail remarquable et la mobilisation des services de l’État. Avec le transfert du siège de l’ONU du vin au cœur de notre cité, Dijon devient une vitrine mondiale du patrimoine vitivinicole et accueille une organisation internationale pour la première fois de son histoire. C’est une grande et belle nouvelle et une reconnaissance du travail accompli », a déclaré François Rebsamen, maire de Dijon, président de Dijon métropole et ancien ministre à l’annonce du choix de l’Assemblée Générale.

Dijon s’était mobilisée dès janvier 2021 pour apporter une réponse immobilière sur mesure à l’Organisation internationale de la vigne et du vin, en recherche d’un siège pérenne à la hauteur des ambitions de développement d’une institution intergouvernementale qui fêtera son centenaire en novembre 2024.

L’État français, État hôte historique qui prend en charge les frais d’hébergement par une contribution volontaire, avait alors choisi en juillet le dossier présenté par Dijon pour la qualité de sa proposition. Parmi les points forts de la candidature, a été relevé le soutien collectif de la recherche régionale académique et scientifique, reconnue internationalement à l’instar de la Chaire Unesco de l’Université de Bourgogne « Culture et traditions du vin ».

Inscrit au titre des monuments historiques et situé au cœur du centre historique de Dijon, l’ensemble bâti du Palais des Ducs de Bourgogne comprend notamment l’hôtel particulier, Bouchu dit d’Esterno. Il s’agit de l’un des plus importants hôtels particuliers construits au milieu du 17ème siècle. Il se situe à mi-chemin entre la future Cité internationale de la gastronomie et du vin et la gare de Dijon Ville. 

Il est composé d’un grand corps de logis central avec des décors prestigieux et encadré par deux ailes faisant retour sur une cour ornée de pavés et d’un vaste jardin à l’arrière. L’ensemble patrimonial, propriété de la ville de Dijon, représente une superficie de près de 2 000 m² sur un terrain d’assise de 3 280 m², répondant aux besoins de l’Organisation internationale de la vigne et du vin en termes de surface, de fonctionnalités et d’accessibilité. 

Dijon, aujourd’hui à la reconquête de son vignoble (déjà 50 hectares d’AOC Bourgogne plantés sous l’impulsion de la collectivité), est une terre historique de vins fins qui est pour la métropole un levier majeur de développement. Et ce en lien avec les enjeux scientifiques mais aussi touristiques d’une double reconnaissance de l’Unesco : celle des Climats du vignoble de Bourgogne et celle du Repas gastronomique des Français, qu’incarnera la future Cité internationale de la gastronomie et du vin de Dijon (ouverture au printemps 2022).

Partagez l'info !
  • Print
  • email
  • Digg
  • Tumblr
  • Ping.fm
  • Google Bookmarks
  • viadeo FR
  • LinkedIn
  • Facebook
  • Twitter

Tags: , , ,

Commentez

Copyright © 2010 Cuisine & des Tendances. Tous droits réservés. Google+
Design par Theme Junkie. Propulsé par WordPress.

- L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération -