Vous êtes ici: Accueil // Cave, Sortir // Invitation au voyage avec les Vins de Pays Charentais

Invitation au voyage avec les Vins de Pays Charentais

vin de pays charentais Aujourd’hui lorsque l’on parle de Charentes, on s’imagine facilement le célèbre Pineau et le non moins renommé Cognac, pourtant si peu consommé en France.

Toutefois, historiquement, la région des Charentes a connu une production de vins bien avant celle des deux alcools qui l’ont rendue célèbre.

La présence des ports côtiers et fluviaux ont en effet permis aux Charentais de développer le commerce et des échanges pour exporter largement leur production viticole très tôt, dès la présence Romaine et au Moyen Age notamment.

Le vin dans les Charentes se réparti sur les deux départements que sont la Charente et la Charente-Maritime. Ont le trouve s’appuyant, à l’ouest, sur les bords de la Gironde et les îles de Ré et Oléron incluses et, à l’est, s’achevant dans la région de Saint-Sornin, près d’Angoulême.

Cinq grandes catégories de sols se retrouvent sur le terroir: les sols de champagne (sols argilo-calcaires assez superficiels sur calcaire tendre, crayeux du cétacé), les groies (sols argilo-calcaires superficiels rouges et très caillouteux, d’un calcaire du Jurassique), les argiles (très argileux en surface, jusqu’à 60% d’argile), les sols silico-argileux et les sables apportés par l’érosion du Massif Central.

Depuis 2009, l’appellation «vin de pays» a officiellement disparue et des producteurs charentais ont décidé de se tourner vers une IGP, Indication Géographique Protégée: Vin de Pays Charentais.

Elle engage ainsi 600 vignerons dans une production (blancs 33%, rouges 37% et rosés 30%) réalisée sur des parcelles soigneusement sélectionnées où ils cherchent à obtenir des raisins riches en sucre en maintenant le rendement à 90 hl/ha. Le tout dans le respect du cahier des charges mis en place en septembre 2000.

Blancs, rouges et rosés

Les vins blancs de pays charentais sont secs et légers. On les déguste frais (8°c à 10°c), en accompagnement de poissons et fruits de mer, de viandes blanches, mais aussi sur des fromages de chèvre et des tartes sucrées, et bien sûr en apéritif.

Les vins rosés sont frais et fruités. Ils se dévoilent frais (8°c à 10°c) à l’apéritif et à table autour de salades, de grillades, de plats exotiques et de salades de fruits.

Les vins rouges méritent six mois à un an de bouteille avant d’être bus. Leur température idéale de dégustation se situe autour de 16°c. Plutôt charpentés, ont les associera avec un plateau de charcuteries, de la viande rouge grillée (côte de boeuf au barbecue), avec des tartes salées, des pâtes, etc.

Ces vins de plaisir, surtout disponibles en région, sont les compagnons de découverte du Pays Charentais. Nous avons, en ce qui nous concerne, pu allier tourisme et découverte du vin sur les deux Charentes.

Gabare, vin bio et conservatoire

A commencer par une promenade en gabare (bateau de bois qui transportait autrefois les fûts de vin vers les ports maritimes) sur la Charente au départ de Cognac. Le tout accompagné de spécialités locales et de vins de Pays Charentais dont un Rosé de 2011 (Merlot) signé Thierry Jullion. Vif, fruité, très agréable lors de cet apéritif sur l’eau.

Et que dire d’une escale au restaurant du Golf de St Brice, non loin du château du même nom pour y savourer, entre autres, cagouilles (escargots, spécialité charentaise) et quelques vins, dont un Domaine du Grollet Reserve 2009 (Domaine Rémy Martin). Bénéficiant de l’élevage en fûts, réalisé à partir de cépages Cabernet Sauvignon et Merlot, c’est une vraie réussite.

Pour digérer, une escapade jusqu’au Domaine Brard-Blanchard à Boutiers-Saint-Trojan où Sophie la viticultrice pratique le bio dans la tradition de son père, forcé de faire ce choix en raison d’une allergie aux produits phyto-sanitaires.

Ici les vignes ont des herbes sauvages qui poussent entre leurs rangs, la purée d’orties les protège de bien des maux et bien faire le vin, du bon, demande beaucoup de travail avec grand soin. On y trouve un vin blanc sec, léger et fruité, assemblage de cépages d’Ugni blanc, Colombard, Sauvignon et Arriloba, vinifié avec des levures issues des raisins du domaine, puis conservé sur lies.

D’ailleurs, si le vin vous passionne, allez donc jeter un oeil au Conservatoire du Vignoble Charentais et son Ampélopole. Ici les cépages sont légions, des plus classiques comme l’Ugni blanc aux plus rares comme le Chauché gris, autrefois bien présent en Charentes et dont les travaux sur place se font dans l’espoir d’une réintroduction.

Laboratoire, serre, collection ampélographique près du chêne qui aurait été planté lors de la naissance de François 1er il y a plus de 500 ans, le lieu mérite qu’on lui porte intérêt.

Autres viticulteurs emblématiques, les frères Hauselmann travaillent les cépages Chardonnay et Merlot sur le Domaine de la Chauvillère depuis 30 ans, étant à l’origine même de la création du Vin de Pays Charentais.

Le Colombard et le Chardonnay pour les blancs, le Merlot pour le rouge, le Cabernet Sauvignon et le Merlot pour le rosé se partagent les 58 hectares du domaine. On y aura particulièrement apprécié la Cuvée Spéciale d’un Chardonnay Blanc qui fut d’ailleurs le 1er Coup de Cœur des Vins de Pays Charentais du Guide Hachette.

La Charente devient maritime

En poussant plus à l’ouest la Charente devient Maritime. On y trouve par exemple le Domaine des Claires, sur la la presqu’île d’Arvert. Ici c’était essentiellement du Cognac, jusqu’à ce que Jonathan Guillon, le fils de la maison, se lance, fraîchement diplômé en œnologie, dans un projet de vente direct de Vin du Pays Charentais en 2010 et un premier embouteillage de blanc et de rosé un an plus tard.

Pour cette production, ce sont 5 hectares de Colombard, Sauvignon, Chardonnay, Merlot, Cabernet franc et Cabernet-sauvignon qui ont été plantés en 2008, face aux claires de Marennes, d’où le nom du domaine. Un sympathique Merlot Rosé 2010 devrait connaître un joli succès pour les apéritifs de cet été.

Pour finir en beauté, pourquoi ne pas pousser jusqu’à la côte, déguster des Pousses en claires ou une éclade de moules de la Cabane Buissonnière de Port de Chaillevette tenue par Bruno Gass.

On les accompagnera royalement d’un Colombard blanc des Hauts de Talmont de Gironde ou d’un Colombard Blanc d’Abel-Emmanuel R.

BALADE EN IMAGES AU COEUR DES VINS DU PAYS CHARENTAIS

Note: le bouton « I » affiche la légende, le bouton « SL » démarre le diaporama, le bouton « FS » passe en plein écran (conseillé)

La Dame JeanneVins de Pays CharentaisVin blanc du Pays CharentaisMerlot RoséChâteau de St. BriceVignes bioCépage localChais de RichemontColombardAmpélopoleCréations du laboratoire de l'AmpélopoleDans la serreDomaine de ChauvillèreDomaine des ClairesLa Cabane Buissonière Préparation de l'éclade de moulesCuisson ardenteL'éclade est prète
Partagez l'info !
  • Print
  • email
  • Digg
  • del.icio.us
  • FriendFeed
  • MySpace
  • Tumblr
  • Ping.fm
  • Yahoo! Buzz
  • Google Bookmarks
  • viadeo FR
  • LinkedIn
  • Facebook
  • Twitter

Tags: , , , , ,

5 commentaires to " Invitation au voyage avec les Vins de Pays Charentais "

  1. Olivier dit :

    Bonjour et Bravo pour cette ballade qui affame et donne soif, qui invite à partager bons moments et connaissances. Superbes photos.
    😉
    Olivier

  2. FONTEYNE dit :

    Bonjour, J’ai acheté dans une petite supérette ATAC en Bourgogne un peti cubi de 5 lt. se rosé Merlot Charentais. Peut-on le commander directement par la Poste chez vous ou faut-il passer obligatoirement dans un magasin ?? Je suis en ALSACE à Mulhouse. Ces petits cubis sont super car on peu les mettre au frais dans notre camping-car, bien plus pratique que les bouteilles et il « passe » très bien.
    A vous lire
    Merci d’avance
    Claude FONTEUNE

  3. […] Posée sur les 2 Charentes, l'IGP Vins de Pays Charentais offre des blancs, rosés et rouges à associer au patrimoine touristique et gastronomique local  […]

  4. JURION Daniel dit :

    Ce vin rosé est sur ma table depuis plus d’un an et je n’ai pas trouvé mieux jusqu’à présent même dans les rosés prestigieux du sud. Excellent, doux , subtile, il peut se servir en apéritif ou accompagner les barbecues.

Commentez

Copyright © 2010 Cuisine & des Tendances. Tous droits réservés. Google+
Design par Theme Junkie. Propulsé par WordPress.

- L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération -