Vous êtes ici: Accueil // Voyager // Pour des nuits confortables et atypiques dans Paris

Pour des nuits confortables et atypiques dans Paris

Hotel Gaston Paris

Les vacances sont là et nombre d’entre vous vont en profiter pour visiter Paris. 

La capitale, à l’instar des grandes villes du monde, dispose d’un parc hôtelier classique, avec des établissements de grandes chaînes, mais également d’établissements indépendants qui ne manquent pas d’atouts.



Voici une sélection de nouvelles adresses, à la fois confortables et originales dans leur design et leur décoration, et à des prix corrects.



A quelques minutes de l’Arc de Triomphe et des Champs Élysées l’Hôtel Gaston (trois étoiles) est un lieu pour le moins contemporain de par son design signé Anne-Lise Dees.

Celle-ci a en effet demandé à des artistes du collectif de la Splendens Factory de laisser parler leur talent afin de faire vivre à la clientèle une expérience hôtelière singulière.

Tyrsa, Shane, Théo & Arthur, Irina Volkonskii, Félix Cornu, et On/Off Crew se sont emparé des différents étages pour s’exprimer par anamorphose, collage photo,
street art… Autant dire qu’on se trouve là dans un hôtel comme nul autre.

Les chambres, au nombre de 43 sont très confortables, sobrement décorées et très bien équipées. Double vitrage très efficace, air conditionné, douche ou baignoire, coffre fort, sèche cheveux, nombreuses prises électriques internationales, prise usb, accès Internet via la fibre.

Pour un séjour d’affaires ou en touriste, l’Hôtel Gaston, au 51 Boulevard Péreire dans le 17e vous accueille à partir de 84 euros la nuit. Pourquoi se priver ! (Informations et réservations sur le site de l’hôtel)

Ambiance groovy à l’Idol

idol Hotel Paris
Non loin de la gare St Lazare, c’est aussi une décoration originale qui vous attend à l’Idol Hôtel (quatre étoiles). L’établissement se vit par son design, mais également au travers du son et du groove.

Yann Gasparini, son propriétaire est un mélomane que le jazz et la soul-funk transportent depuis toujours. Il a fait appel à Julie Gauthron, une décoratrice qui ne manque pas de rythme non plus.
Rénové par Elegancia Hotels ainsi que l’agence d’architecture AD-Tango il a été en plus mis en musique par François Mazza (Dj et disquaire parisien), l’Idol Hotel est un hymne joyeux à la musique black des années 60 à 80.

Dès l’entrée le lobby “musical”, vous apercevez les les piles de vinyles (à passer sur la platine !), la collection des suspensions “Clark”, signées de l’éditeur DelightFull, qui détourne la trompette, le trombone et l’orgue de leur fonction purement musicale pour vous éclairer.

Dans le salon qui le jouxte, un néon lumineux sculpté par l’artiste Julie Gauthron et intitulé “Le Son de la Trompette” confirme m’ambiance.

Elle se poursuit dans les chambres qui ont été baptisée Lady Soul, Moon Blue, Light My Fire, Jungle Fever, Give me the Night…

Habillées comme les pochettes de disques colorées des fameux labels Stax Records ou Motown elles sentent bon les 50’s, un brin de 70’s et quelques touches 80’s.

Sur les paliers, on admire les magnifiques lampes Coltrane en forme de manche de trompette.

Au delà du look il faut le son pour apprécier l’Idol. Dans les suites il passe par des enceintes “boules” de la marque mythique Elipson, très vintage et néanmoins high-tech puisqu’on y connecte son smartphone ou son iPod via le bluetooth de l’ampli installé dans le petit bureau.

Envie de groover, de passer des nuits soul & funk ? C’est à partir de 179 euros la nuit. (Informations et réservations sur le site de l’hôtel)

Invitation au voyage avec Philéas

Hotel Philéas Paris
De l’autre côté des voies de la gare St Lazare, c’est une invitation au voyage que propose l’Hôtel Philéas (4 étoiles).

Ici la décoration est un vibrant hommage au héros de Jules Verne et à son Tour du monde en quatre-vingts jours »: boiseries, malles de voyage, appliques reprenant l’esprit des lampes à mèche, boussoles imprimées sur les moquettes…

Le hall de l’Hôtel Phileas évoque le train, première étape de l’arrivée à Paris du voyageur avec ses malles et ses bagages.

Les circulations sont pourvues d’une moquette sur laquelle sont imprimées des boussoles, comme guides vers les chambres, au nombre de 39.

La tête de chaque lit qu’elles accueillent évoque une malle de voyage telle celles utilisées dans les trajets transatlantiques au XIXème siècle.

Leur numéro reprennent l’esprit des lampes à mèche en tôle et à l’intérieur de la chambre les appliques réalisées en métal noir et granuleux, évoquent les structures acier tandis que le bureau est posé sur des rails métalliques noirs à l’image de ceux utilisés dans la construction et les voies ferrées. Posée dessus, la lampe est une reproduction de celles utilisées par les mineurs et les cheminots au XIXème siècle.

Quand vous redescendrez dans le lobby, vous constaterez que ascenseur, lui, est imaginé comme une nacelle de montgolfière… (Informations et réservations sur le site de l’hôtel)

La tête dans les étoiles au Ministère

Hotel du Ministère Paris
Non loin de là, à deux pas de la Madeleine, l’Hôtel du Ministère vient de s’agrandir avec 18 nouvelles chambres venues s’ajouter au 24 précédentes.

L’établissement qui a été dessiné par le designer François Champsaur a choisi une extension sous le signe de l’atypique avec des chambres en duplex, sous verrière avec des structures à la Eiffel pour des moments à la fois romantiques et industriels la tête dans les étoiles.

On peut tout aussi bien préférer l’ambiance chaleureuse des chambres en bois de hêtre, ce 4 étoiles à l’esprit contemporain et design ne manque pas de charme.

Que dire en effet de sa petite cour intérieure qui offre un espace calme et agréable à mille lieux de l’agitation de la capitale. (Informations et réservations sur le site de l’hôtel)

Venir à Paris pour buller

Hotel Bulles de Paris
Plus au centre de celle-ci, à quelques minutes de la Sorbonne et des boutiques du Boulevard Saint Germain, l’hôtel Les Bulles de Paris se veut une ode au champagne.

C’est la décoratrice Sandrine Alouf qui a mis en beauté cet établissement de trente sept chambres où se décline au fil des étages une variation de thèmes autour du champagne. Le champagne et les femmes, le champagne et l’art, le champagne et Paris, le champagne et la fête mais aussi le champagne et l’amour.

Les suites sont, quant à elles, à l’effigie de grandes Maisons de champagne invitées: Charles Heidsieck, Nicolas Feuillatte, De Castellane, Lanson, Pommery, Bollinger et Duval Leroy.

De plus, l’auteure Amélie Nothomb, a inspiré l’univers de l’une des chambres En clin d’oeil au romanBarbe-Bleue (Albin Michel – 2012) où l’auteure évoque une piscine de champagne. De fait Sandrine Alouf fait trôner la baignoire au coeur de la pièce, avec vue sur les toits de la ville…

L’hôtel Les Bulles de Paris accueille bien sûr donc un Bar à Champagne, ouvert à tous. Habillé de noir et d’or il sera le lieu propice à la dégustation de plus de quarante références en champagnes blancs et rosés. Notons qu’une salle voutée est également proposée pour l’organisation de dégustations oenologiques. (Informations et réservations sur le site de l’hôtel)

Dans une ambiance d’exposition universelle au Gustave

Hotel Gustave Paris
Autre lieu, autre thématique, l’Hôtel Gustave situé à quelques pas de la Seine et du Champ de Mars à choisi de plonger ses hôtes dans une Exposition Universelle revisitée.

C’est ainsi que l’on se retrouve transporté à travers les monuments et événements qui ont transformé le visage de Paris, avec la Tour Eiffel, les Petit et Grand Palais.

Dès son lobby, qui s’organise autour de trois pavillons inspirés de l’Exposition Universelle que dont ceuxx du Brésil, de la Chine et de la Norvège.

Au fil des au fil des étages, on voyage dans le temps, de 1900 et la ville inondée au confort du XXIe siècle.
 
Sur les 32 chambres, six d’entre elles vous offrent déjà une vue spectaculaire sur la Tour Eiffel, dont le prénom de l’illustre ingénieur à servi à baptiser l’hôtel ne l’oublions pas… Dans toutes vous dormirez sous les bâtiments emblématiques de Paris, dans le très bon confort d’un hôtelentièrement rénové en juin dernier par l’architecte François Leblanc, avec la collaboration des décorateurs Patrice Henry et Marie-Agnès Louboutin. (Informations et réservations sur le site de l’hôtel)

Partagez l'info !
  • Print
  • email
  • Digg
  • del.icio.us
  • FriendFeed
  • MySpace
  • Tumblr
  • Ping.fm
  • Yahoo! Buzz
  • Google Bookmarks
  • viadeo FR
  • LinkedIn
  • Facebook
  • Twitter

Tags: , , ,

Commentez

Copyright © 2010 Cuisine & des Tendances. Tous droits réservés. Google+
Design par Theme Junkie. Propulsé par WordPress.

- L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération -