Vous êtes ici: Accueil // Cave // Ce que nous avons retenu du Rhum Fest 2016

Ce que nous avons retenu du Rhum Fest 2016

Les Rhum Fest Awards 2016

Il y a quelques jours se tenait à Paris le Rhum Fest, la grand messe de l’alcool de canne qui fait voyager nos papilles, qu’il soit consommé sec ou en cocktail.

Lors de cet événement nous avons eu l’occasion de déguster quelques belles créations que nous vous présentons ici.

Puisque cela est largement à la mode, commençons par prendre le large vers un petit pays, au grand canal et au plus grand scandale encore le Panama.

Rhum des Amériques

C’est ici qu’est réalisé le Malecon Rare Proof 20 ans (48,4%), issu d’un small batch (distillation en faible volume) à base de mélasse d’après une recette cubaine (c’est écrit sur la bouteille) qui, malgré ses degrés alcooliques, offre une extrême douceur en bouche et un joli panel de saveurs.

Toujours du petit état centraméricain et toujours de mélasse, le Zafra 30 ans (40%) est un vrai bonbon ! Rond, onctueux, il offre de belles saveurs exotiques et boisées.

Autre petit état d’Amérique centrale, le Belize a distillé en 2007 un spiritueux qui est venu finir son vieillissement en France dans la maison de Cognac Ferrand. Cette pépite à 42% dégusté sous le manteau ou presque allie autant complexité aromatique que fraicheur.

Plus au sud la Colombie fait aussi du rhum. La Hechicera (40%) est un rhum couleur tabac, que le retrouve en notes de saveurs en bouche, associées à des touches de café et de cacao, relevées de quelques épices. A découvrir.

Rhum des Caraïbes

On repart vers l’est et on se pose à Trinidad et Tobago où Angostura propose un sympathique 1919 à la bouteille relookée et rajeunie. Ce rhum (40%) de mélasse est un assemblage réussi aux saveurs rondes et douces, vanillées et fruitées. Gourmandise.

Chez Plantation on nous emmène à Sainte-Lucie avec le 2004 St Lucia (43%) qui a connu une maturation en fûts de Bourbon avant un finish en fût de Cognac. Cela lui confère une incroyable douceur. Il offre une complexité aromatique où les épices douces, les fruits, la canne s’entremêlent jusqu’à une finale très longue aux notes cacaotées. Délicieux !

A Antigua deux jeunes Français ont créé une nouvelle marque, Whisper. Fruit de l’assemblage de rhums ayant vieilli minimum deux ans en ex-fûts de Bourbon, il s’agit d’un spiritueux léger à la bouche légèrement boisée et épicée. So british !

Autre île à l’influence brittanique, la Barbade, avec Mount Gay. Si l’on ne peut qu’en recommander le 1703 (43%), un assemblage d’une quarantaine de rhums dont le plus jeune a 10 ans et le plus vieux la trentaine, aussi rond et élégant que sa bouteille, pour la mixologie le Black Barrel (43%) est un bon camarade. Vieilli en fûts de bourbon surcarbonisés il offre de jolies notes fumées qui iront à merveille dans un Old Fashioned.

Il est temps de se rendre dans les Antilles françaises pour y trouver de bien belle choses.

Rhum des Antilles Françaises

A la Martinique chez JM La Cuvée du Fondateur (44,2%) a été réalisée en à partir d’un assemblage de rhums agricoles vieux ayant vieilli entre 4 et 10 ans en fûts de chêne. Fruité, légèrement épicé, sa longueur en bouche est fort belle avec une petite note fumée en finale. Attention quantité limitée !

Toujours sur cette belle ile, HSE propose un Single Cask fût de chêne de 2003 (47,8%) qui malgré son titrage offre une grande douceur et une bouche sur le fruit et les notes d’épices douces bien longue !
Chez Depaz on a donné un gros coup de jeune au packaging et La Cuvée de la Montagne (45%) réalisée à partir des cannes qui poussent au pied de la Montagne Pelée offre pour ce rhum blanc une palette aromatique incroyable. Volcanique !

Trois Rivières nous propose un joli millésime 2006 Single Cask (43%) vieilli en fût de cognac qui nous enveloppe le palais dans une ronde suave et gourmande. Subtil.

Chez La Favorite les pépites ne manquaient pas ! La Flibuste de 1986 (30 ans !), mais aussi la Réserve du Chateau 2002 et la 2000. Cette dernière est un bijou. Le rhum (43%) qui a passé 12 ans en fûts de chêne est d’une élégance remarquable avec des notes fruitées, des épices et encore beaucoup de fraîcheur pour une finale… qui n’en finit pas ou presque. Remarquable !

Passons chez le voisin Guadeloupéen ou Longueteau présentait sa superbe Grande Réserve, mais aussi ses agricoles blancs parcellaires. C’est justement la Sélection parcellaire N°1 (55%) qui nous a comblé. De la canne qui pousse exposée en plein soleil sur un sol aride et au final un rhum puissamment aromatique, avec des touches d’agrumes et une finale épicée, sur le poivre, le gingembre pour une fraicheur vive. Décoiffant.

Décoiffant également chez Karukera où L’Intense n’a pas volé son nom. Avec 60,3% au compteur, issu 100% de canne bleue sélectionnée en pleine maturité, ce blanc agricole se dompte plutôt bien avec ses notes de maracuja, d’agrumes pour une finale bien longue sur la canne. Secouant !

Après la bleue, la canne noire chez Bologne. Son Black Cane (50%) est issu à 100% de cette canne rare mais puissamment aromatique. C’est un festival en bouche avec des fruits exotiques, des agrumes et de la canne bien sûr. Pour en voir de toutes les couleurs !

Juste à côté on est chez Bielle, avec le Millésime 2008 40e Anniversaire (53,4%). Ce rhum affiche une fraicheur du plus bel effet et des saveurs florales épicées sur la canne avant de finir très lentement sur une bouche soyeuse. Magie de Marie-Galante.

Rhum épicé

Restons en France, mais cette fois-ci dans l’Hexagone ! A Marseille en effet, chez Guillaume Ferroni on distille de la mélasse. Cela donne un rhum d’antan que l’on baptisait Guildive. Ici on lui a accolé le chiffre 1800 en référence aux méthodes de l’époque mises en place pour un spiritueux de 2016. La Guildive 1800 (40%) vous amène un flots de saveurs inédites dans le rhum: réglisse, poire, kirsch, herbes de garrigue… Voyage dans l’espace… temps !

Puisqu’on est dans les rhums épicés et aux origines étrange sachez qu’il existe un Canadien, Black Magic (40%) produit par Sazerac. Celui-ci offre une rondeur bien sucrée et des notes de vanille prononcées, relevées de quelques épices. Un ingrédient de cocktail un point c’est tout.

Plus évident question climat l’Ile Maurice et Arcane présentait leur nouveau Beach House, le White Spice (40%), un rhum blanc épicé au saveurs de litchi. Délicatement gourmand !

Enfin terminons par un ovni dans l’univers du rhum, Ekte. Cette entreprise danoise assemble des rhums d’origines diverses et les présente sous des dénominations peu usitées jusqu’à lors. Ainsi vous trouverez le Aged & Geeky, pour un Guyana-Trinidad ambré aux notes rondes vanillées et légèrement épicées, ou un Pungent & Geeky Jamaique-Barbade qui associe quelques notes fumées sur un ensemble vanillé assez doux… Pour l’originalité !

Il y avait bien entendu d’autres belles bouteilles lors de ce Rhum Fest. Nous avons du faire un choix, toujours difficile et subjectif. Aussi pour être le plus objectif possible, nous vous invitons à découvrir les rhums médaillés lors de cette édition 2016 (nous avons été du juré sur certaines catégories) en cliquant sur la photo d’illustration de cette article.

Partagez l'info !
  • Print
  • email
  • Digg
  • del.icio.us
  • FriendFeed
  • MySpace
  • Tumblr
  • Ping.fm
  • Yahoo! Buzz
  • Google Bookmarks
  • viadeo FR
  • LinkedIn
  • Facebook
  • Twitter

Tags: , , ,

1 commentaire to " Ce que nous avons retenu du Rhum Fest 2016 "

  1. […] “ Ce que nous avons retenu du Rhum Fest 2016”  […]

Commentez

Copyright © 2010 Cuisine & des Tendances. Tous droits réservés. Google+
Design par Theme Junkie. Propulsé par WordPress.

- L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération -