Vous êtes ici: Accueil // Epicerie // Une grande offre de bûches de Noël

Une grande offre de bûches de Noël

Bûche de Noël

Incontournable de Noël à l’heure du dessert, la bûche est travaillée par tous les pâtissiers.

Qu’ils soient de quartier ou place dans des palaces, ils mettent leur imagination au service de leur talent pour nous offrir des créations belles et savoureuses. Tour d’horizon.

Chez La Romainville on a, entre autres, choisi la buche originale, en forme d’igloo qui ne manquera pas de faire briller les yeux des petits… et des grands. Mousse noix de coco et cœur chocolat, décors chocolat et chantilly, à déguster très frais ! 39,50 euros pour 16 parts.

Yann Couvreur, le jeune pâtissier qui monte qui monte, a placé sur sa bûche aux marrons (100 exemplaires seulement) un malicieux renard. Il s’agit de son emblème, qui ici court sur un chocolat texturé bois recouvrant un biscuit sacher, un crémeux vanillé, de la meringue et des marrons confits avec de la crème de marron. Bûche pour 8 personnes Prix : 90 €

A La Mère de Famille la Bûche ski nous invite à faire glisser délicatement dans notre gosier de la glace caramel, les folies de l’écureuil, un parfait chocolat, des éclats croustillants de spéculoos. 43 euros pour 6 à 8 personnes.

Laurent André, Chef Exécutif de l’InterContinental Paris Le Grand et du Café de la Paix, propose lui le mythique dôme de l’Opéra Garnier, revisité en un duo salé/sucré. Une bûche salée (Démoniaque) composée d’un dôme de foie gras pur de canard des Landes, cuit dans sa graisse, assemblé avec des épices de spéculos, des figues confites, et recouvert d’un subtil velours de cacao.
Quant à la bûche sucrée (Angélqiue), imaginée par le chef pâtissier Dominique Costa en collaboration avec Laurent André, elle vous offre un biscuit madeleine agrémenté d’une marmelade de mandarines corses délicatement recouvert de fromage blanc et d’une gelée au Champagne.Disponibles sur place ou à emporter (commande à passer 48 heures à l’avance) en édition limitée à 100 pièces chacune du lundi 19 décembre au dimanche 1er janvier. Bûches salée et sucrée pour 6 à 8 personnes. Démoniaque : 96 euros, Angélique : 65 euros.

A Toulouse, le joaillier Mauboussin a sollicité Perlette afin de lui créer une Bûche sur mesure pour les fêtes de Noël. Le chef Pâtissier, Nicolas Buche, a relevé le défi avec la Bûche de Noël Mauboussin, résolument ancrée dans son époque, esthétiquement épurée. Côté saveurs, le chocolat et la vanille sont à l’honneur avec un croustillant praliné amandes & noisettes pour apporter du croquant. Cette bûche est offerte aux clients Mauboussin. Elle est également disponible à La Pâtisserie Perlette, 5 rue du poids de l’huile.

Pour les fêtes de fin d’année, Thierry Mulhaupt offre un voyage exotique dans l’archipel paradisiaque du Vanuatu ! Sa bûche est en effet au cacao de fêves majoritairement en provenance de l’Île de Malekula,aux arômes envoutants et aux notes d’amandes délicatement grillées obtenues par une torréfaction basse et un nez de fruits noirs qui apporte beaucoup de fraicheur. La bûche Vanuatu, en édition limitée (116 exemplaires), est à 65 euros pour 6/8 personnes

Chocolat bien entendu mais aussi des fruits pour la bûche Volupté de La Maison du Chocolat. Mousse au chocolat Grenade, biscuit viennois au cacao roulé de marmelade passion/ mangue/citron vert, coeur de compotée de litchi et morceaux de fruits. Base de croustillant praliné amande/ noisette/crêpe dentelle et biscuit noisette au citron vert. Décor : 6 couvertures différentes de chocolat1 déclinées en 17 plaques de chocolat noir uniques de 3mm d’épaisseur composent le sapin. L’ensemble est finement ajouré d’une centaine de perforations.  Pour 8 personnes 95 euros.

La Maison Poilâne a choisi d’allier son pain d’épices maison au miel gourmand, à une crème citronnée. Deux feuilles de houx et un croissant de lune à croquer décorent sa robe brune. Proposée en 2 tailles: 4-6 personnes, 20,80 euros / 8-10 personnes, 35,40 euros.

Le Chef Pâtissier Nicolas Bernardé, Meilleur Ouvrier de France Pâtissier-Confiseur, à la Garenne Colombes (92) propose lui une bûche Chamarel en référence au parc naturel de l’Ile Maurice. Sur fond de croustillant aux amandes, de biscuit moelleux aux amandes et de crème aux marrons maison retrouvez des poires William rôties et des morceaux de marrons fondants. Une crème à la vanille finalise la recette. 6/8 personnes 44 euros.

Alain Chartier à Vannes joue la carte 2.0 en appelant sa bûche glacée Le Cloud . Sorbet grenadine maison, crème glacée vanille de Tahiti aux amandes caramélisées, croustillant de sablé breton, velour blanc. A partir de 24 euros pour 4 personnes dans les boutiques Alain Chartier.

Inspiré par l’envolée de papillons de la Maison Deyrolle, Eddie Benghanem, chef de pâtissier du Trianon Palace Versailles, signe une bûche tout en poésie.  Le socle en chocolat noir aux allures de bois brut recouvre un coeur tendre fourré au praliné noisette légèrement salé. Le gâteau se compose d’un duo de chocolat noir pour l’amertume et d’une mousse de chocolat au lait pour la douceur et un sucré. Le caramel aux fruits de la passion et au citron apporte la note acidulée et le croustillant par de la fêve de cacao, sans oublier une crème légère à la vanille et le moelleux de son biscuit au sucre moscovado. 75 euros pour 8 personnes.

Chez Guy Martin la Cristal Room Baccarat propose une bûche Délice Bleu où le sucré-acidulé des cranberries vient se télescoper avec la rondeur d’un chocolat blanc. En son coeur une mousse de fromage blanc s’offre la touche sucrée du chocolat blanc et la
fraîcheur acidulée des zestes de cédrat. 6 parts, 75 euros.

Au Grand Véfour la bûche du même nom fête 25 ans de présence de Guy Martin avec le zeste franc du citron vert, venu rafraîchir l’onctuosité d’une dacquoise à l’amande. Au coeur une mousse de lait d’amandes au coeur de mangue passion et un pitaya (fruit du dragon) au poivre de Sansho. 6/8 parts, 90 euros.

Le Meilleur Ouvrier de France Yves Thuriès et ses chocolatiers ont imaginé pour les fêtes de fin d’année une bûche chocolatière. Composée de trois couches, elle représente le savoir-faire des chocolatiers Yves Thuriès. Les deux couches supérieures sont des ganaches mousseuses et légères, au chocolat noir et au chocolat au lait, origine Equateur. La couche inférieure est un praliné croquant aux noisettes des plantations Yves Thuriès dans le Sud-Ouest de la France. La bûche de Noël des Chocolats Yves Thuriès est en commande en décembre dans les points de vente Yves Thuriès, au prix de vente conseillé de 34,90 euros.

A Paris et en Bourgogne, les 5 maisons Loiseau proposent a bûche de Noël spéciale « Bourgogne » en forme de toit évoquant les Hospices de Beaune. Faîtière du toit en mousse au cassis Garnissage puis en descendants;, mousse au chocolat légère à l’épice de pain d’épice, mousse au cassis, mousse au chocolat de Madagascar, le tout sur un biscuit moelleux au pain d’épice maison La bûche 6 à 8 portions est n vente sur la boutique en ligne et en retrait dans les restaurants au prix de 65 euros.

Palais Royal Traiteur présente un sapin gourmand, dont la structure en chocolat nous rappelle l’architecture de la Tour Eiffel. L’étoile qui brille au sommet éclaire les 8 à 10 boules de Noël dont la coque bicolore en chocolat (blanche et rouge) enferme un petit trésor : des tonalités agrumes et poivre de Sichuan se mêlent au crémeux de mascarpone vanillé autour d’un élégant biscuit au grand marnier, révélant ainsi une délicate crème brulée. Chaque boule de Noël est une part individuelle. 380 euros pour 8 à 10 personnes. En vente sur le site de Palais Royal Traiteur.

La Couronne de Noël est généralement dégustée en Provence et dans le Sud de la France. La Couronne des Treize desserts de Noël de La Tarte Tropézienne remet au goût du jour l’ancienne tradition provençale des « Calenos » (treize desserts provençaux) servis à la fin du « Gros Soupa » (gros souper) lors de la veillée de Noël. 13 Baby trop’ de 13 saveurs différentes : figue, mandarine, vin cuit, nougat, calisson, melon, bergamote, noisette, coing, pistache, pomme verte, fleur d’oranger, datte. Ces Baby Trop ‘ sont dressées sur un biscuit shortbread – 34 euros en édition limitée à 500 exemplaires.

Bonnet de Noël pour Arnaud Larher qui nous offre une gourmandise composé de sablé Breton, génoise imbibée sirop framboise, coulis gélifié framboise sur biscuit Joconde, bavaroise vanille, boule de chocolat blanc et guimauve vanille roulé dans la coco râpée, poudré rouge et coulé de nappage framboise. 72 euros pour 6 personnes.

Jimmy Mornet, le nouveau Chef pâtissier du Park Hyatt Paris-­Vendôme propose un dessert de Noël inspiré du Palace Parisien : l’Orchidée. La bûche se compose d’un coeur crémeux dulce au pain d’épice, enrobé d’une mousse légère à la vanille et d’une gelée parfumée à la mandarine infusée aux lauriers, recouvertes d’un délicat glaçage vanillé. Un biscuit aux épices mélangées, de la marmelade aux écorces de mandarines confites et un délicieux croustillant aux pignons de pin caramélisés complètent l’ensemble. Le socle tout chocolat de la bûche évoque les majestueuses vasques florales de l’hôtel tandis qu’au sommet, le bouquet d’orchidées en sucre et écorces de mandarine, ornent avec le dessert. 6 parts, 80 euros.

le Chef des Cuisines de l’Hôtel de Vendôme à Paris, Josselin Marie, métamorphose la traditionnelle bûche en coffret à bijoux, un écrin chic et glamour renfermant un bracelet. Sous le bracelet et le socle en pâte à sucre à l’effet de cuir surpiqué se cache un gâteau raffiné aux saveurs festives et hivernales. Sur un biscuit Dacquoise à la noisette surmonté d’un panache praliné et noisette agrémenté d’une feuillantine qui apporte une note croustillante, une mousse onctueuse au chocolat au lait se marie délicatement à l’acidité d’un confit de clémentines. Le couvercle en chocolat noir achève l’expérience gastronomique en apportant à la bûche son côté croquant. 150 euros la bûche numérotée en édition limitée pour 4 personnes.

A l’Hôtel du Collectionneur à Paris le Chef Exécutif Joël Veyssière et son équipe de pâtissiers ont conçu la bûche «Igloo», un confit de pommes au caramel laitier à la truffe au coeur en mousse praliné noix de pécan. La bûche «Igloo» sera proposée à l’hôtel pendant les fêtes à du 19 au 25 décembre sur commande et à emporter uniquement.6/8 parts 80 euros.

La Maison Foucade à Paris a revisité la tradition pour la rendre légère avec une création sans gluten, sans lactose et à base de matières premières nobles. Il en est ainsi de la Bûche au cacao cru et à la poire infusée au sapin du Canada. On y retrouve la force du cacao cru qui charmera tous les accrocs au chocolat, le fondant de la poire et le goût subtilement herbacé du sapin du Canada. 76 euros la bûche pour 6 à 8 personnes. En vente à partir du 15 décembre 2016.

Chez Angelina La bûche Paon offre une base croustillante mêlant crêpe dentelle et crumble à du chocolat blanc et du beurre de cacao. Son coeur fruité est une superposition de gelées d’orange, passion et mangue avec un biscuit joconde aux amandes. Le tout est enrobé d’une mousse vanille aérienne qu’un crémeux citron-citron vert rehausse d’une pointe d’acidité.
Son manteau de poudre de coco habillé de plumes de paon en chocolat blanc et poudre d’or évoque avec délicatesse le plumage du paon blanc. 70 euros la bûche en édition limitée pour 6 à 8 personnes.

Pour Christophe Michalak on part au surf dans superbe un combi vintage rouge pétard avec ses planches sur la galerie de toit. Pour carrosserie un biscuit moelleux noix de pécan et une mousse au sirop d’érable associés à un confit framboise-myrtille en intérieur. Pour 7/8 personnes, 98 euros.

Jean-Paul Hévin rend hommage pour sa part au French Cancan avec une bûche au biscuit au chocolat et aux amandes complété d’une gelée de griottes et d’une mousse au chocolat, cacao Grand Cru du Pérou puissant, épicé et floral, sur un croustillant streusel tonka. Particularités du Grand Cru du Pérou : un fort goût de chocolat en attaque puis des notes légèrement épicées et florales.  Existe en 2 ou 7 personnes.

Dominique Saibron propose un Rubis aux doigts de fée, une bûche avec biscuit aux morceaux de framboise et pistache au coeur de mousse à la framboise et crème brûlée pistache et praliné aux pistaches. Des doigts meringuées sont posés sur le glaçage rubis.

Chez Häagen-Dazs la 9ème édition du gâteau glacé est baptisée The Häagen-Dazs Ice Show et signée de Jaime Hayon. Le designer espagnol a imaginé deux objets gourmands, pleins de fantaisie et d’originalité, inspirés de l’univers du spectacle et décliné en 2 recettes. L’une est un savoureux mélange de deux des best-sellers de la marque : Salted Caramel et Vanilla. Posées sur un biscuit dacquoise croustillante aux Speculoos ces crèmes glacées sont une alternance de couches ultra gourmandes : sauce au caramel au beurre salé et aux amandes torréfiées, praliné noisettes. L’autre est l’alliance des crèmes glacées Almond Panna Cotta et Honey Walnut & Cream, reposant sur un biscuit dacquoise aux calissons et à la fleur d’oranger. De fines couches d’une sauce au caramel au beurre salé et aux amandes torréfiées et un coeur de coulis exotique apportent encore plus de gourmandise. Prix de vente conseillé : 59 euros en exclusivité dans les boutiques Häagen-Dazs France jusqu’au 15 janvier.

Les bûches de Noël 2016 en images

Note: Le bouton « FS » passe en plein écran (conseillé !).
Le bouton « I » affiche la légende.
Le bouton « SL » lance le diaporama.
Tapez sur la touche « esc » de votre clavier pour revenir à l’affichage normal.

La bûche Cancan de Jean-Paul HévinDominique Saibron propose une bûche Rubis aux doigts de féeThe Häagen-Dazs Ice Show by Jaime HayonLa bûche Iconik de Christophe MichalakLa bûche Paon d'AngelinaBûche au cacao cru et à la poire infusée au sapin du Canada de FoucadeL'igloo de l'Hôtel du CollectionneurL’Orchidée la bûche de l'Hôtel Park Hyatt Paris-­VendômeLa bûche coffret à bijoux de l’Hôtel de VendômeLa Couronne Tropézienne de la Tarte Tropézienne La bûche Palais Royal TraiteurLa bûche des Maison LoiseauL'Envolée de Papillons du Trianon Palace VersaillesLa bûche chocolatière d'Yves ThurièsBûche Grand Véfour de Guy MartinVolupté par La Maison du ChocolatLa bûche Délice Bleu de la Cristal Room BaccaratLa bûche de la Maison PoilâneLa bûche Chamarel de Nicolas BernardéLa bûche Vanuatu de Thierry MulhauptLa bûche de Yann CouvreurBonnet de Noël par Arnaud LarherLes bûches salée et sucrée de l’InterContinental Paris Le Grand et du Café de la Paix La buche Mauboussin par PerletteLe Cloud par Alain ChartierL'igloo de la RoimainvilleLa bûche ski d'A la Mère de Famille
Partagez l'info !
  • Print
  • email
  • Digg
  • del.icio.us
  • FriendFeed
  • MySpace
  • Tumblr
  • Ping.fm
  • Yahoo! Buzz
  • Google Bookmarks
  • viadeo FR
  • LinkedIn
  • Facebook
  • Twitter

Tags: , , ,

Commentez

Copyright © 2010 Cuisine & des Tendances. Tous droits réservés. Google+
Design par Theme Junkie. Propulsé par WordPress.

- L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération -