Vous êtes ici: Accueil // Sortir, Voyager // Trois tables de la Vienne, un café et que de satisfaction !

Trois tables de la Vienne, un café et que de satisfaction !

Trois restaurants à ne pas manquer dans la Vienne

Nous vous avons, depuis cet été, transporté dans l’univers gastronomique de la Vienne, avec des producteurs passionnés et des produits ancrés terroir ou totalement exotiques, comme le thé.

Dans ce nouvel opus nous vous emmenons à table. Au cours de notre périple nous avons eu l’occasion de découvrir la cuisine de plusieurs restaurants, dont trois ont retenu notre attention.

Commençons par nous rendre à Loudun, au nord du département, à une cinquantaine de kilomètres de Poitiers.

Au delà de quelques monuments remarquables tels l’ancienne commanderie Saint-Jean, la Tour carrée ou bien encore la porte du Martray, la ville est également connue pour son Croquant, issu de la culture d’amandiers, autrefois florissante en pays loudunais.

Aujourd’hui un conservatoire, sur la butte de Marcoux à Arçay, est ouvert à la visite, pour découvrir les amandiers de souche locale. Ne manquez pas leur floraison vers février.

Si vous avez l’occasion de vous rendre dans la région, pour déjeuner, rendez-vous sur la place de la Boeuffeterie, en plein centre ville. Le Ricordeau, situé dans une belle demeure, vous proposera une cuisine traditionnelle, a des prix très attractifs.

Le midi vous pouvez vous faire plaisir avec un menu complet (entrée, plat, fromage et dessert) pour 15 euros !

Produits de qualité, cuisine simple mais soignée, savoureuse. Le tout bien mis en place dans une jolie vaisselle, posée sur une nappe avec un service aimable. Un rapport qualité-prix-plaisir incomparable !

Pour le plaisir de savourer un bon café

A la fin du repas, si vous êtes amateur de café, zappez celui du restaurant et offrez vous une petite marche digestive de 5mn jusqu’aux Cafés de Théophraste.

Ici Frédéric et Anne ont repris, il y a bientôt 10 ans, une ancienne torréfaction artisanale pour la transformer en magasin salon de café. Ce pour le plus grand bonheur des amateurs de petit noir.

La game de cafés d’origine est large et de qualité. Vous pourrez les savourer confortablement installé dans l’espace cosy mis en place dans la boutique.

Celle-ci ne se contente d’ailleurs pas de vous proposer du café torréfié quotidiennement, vous y trouverez également une sélection de thés en vrac ou en sachets, du chocolat, de l’épicerie fine sucrée ou salée ainsi que des produits régionaux, sélectionnés avec goût.

Frédéric et Anne proposent également leur savoir faire aux restaurateurs et hôteliers de la région, et nous ne pouvons que les inviter à essayer, pour satisfaire leurs clients à la fin d’un repas ou au petit déjeuner avec un bon café.

Mettons le cap tout au sud cette fois, à une quarantaine de kilomètres au sud-est de Poitiers, à Lussac-les-Châteaux.

Rencontres du charme et de l’éco responsabilité, du bio et du bon

Dans ce petit bourg, au passé préhistorique à découvrir au travers de la grotte de la Marche et du musée municipal de la Préhistoire Raymond-Touchard, se trouve une étape où se ressourcer.

Les Orangeries, un hôtel de 15 chambres avec jardin paysager, une superbe terrasse sur une non moins belle piscine et un potager bio (certifié Ecocert depuis 2008) pour fournir le restaurant en beaux légumes.

Dirigé par Olivia Gautier, l’établissement qui n’est autre que le premier hôtel labellisé Ecolabel de France en 2006, vous propose également une table dont la cuisine créative du Chef David Royer ne laisse pas indifférent.

Entre les fruits et légumes du jardin et les approvisionnements auprès des producteurs locaux, comme le foie gras et le canard de chez Mitteault, ou les fromages de chez Grégoire Masse, pour la grande majorité également en bio, il y a de quoi bien faire.

Aussi le talent du Chef donne brillamment vie à ces produits dans l’assiette, ce qui a d’ailleurs valu, en mai dernier, le Label Restaurant de Qualité du Collège Culinaire de France à la table des Orangeries.

Une cuisine savoureuse et délicate que l’on trouvera dans un menu Retour du Potager (entrée, plat, fromage et dessert) à 44 euros. On l’accompagnera de jolis vins comme ceux de Frédéric Brochet, du Domaine Ampelidae à Marigny-Brizay.

Nous terminerons notre périple gourmand à Saint Benoît, commune jouxtant Poitiers sur son Sud.

L’étoile de la Vienne brille à Saint-Benoit avec Richard Toix

Là, dans un joli petit valon le long du Miosson, affluent du célèbre Clain qui traverse la capitale du Poitou, Passions & Gourmandises est aujourd’hui la seule table étoilée du département (1 étoile Michelin et 3 toques au Gault et Millau 2016).

En cuisine le Chef Richard Toix, en salle son épouse Laure. Dans une ambiance confortable, chic mais décontractée, décorée de petites notes Catalanes des origines du Chef, on ne peut que se régaler.

Aux beaux jours la terrasse avec vue sur le jardin, le long du cours d’eau, ne manque pas de charme non plus. Une occasion pour y revenir…

Dans son restaurant Richard Toix travaille de beaux produits du marché et de saison avec une incroyable créativité, et surtout sans les dénaturer.

Quand le terroir de la Vienne se voit merveilleusement relevé de quelques touches de cuisines d’ailleurs, on appelle cela de l’art.

Celui-ci à un coût bien sûr, mais fort respectable, puisque le menu Passions est à 59 euros (pré-entrée, entrée, plat (poisson ou viande), fromages, dessert) et le menu Gourmandises est à 75 euros (pré-entrée, entrée, 2 plats (poisson et viande), fromages, dessert).

La carte des vins est à la hauteur de la cuisine proposée. Certains regretteront peut-être qu’elle le soit un peu trop et que quelques cuvées plus abordables n’y soient proposées. Certes, mais ce n’est pas tous les jours que l’on est à la table de Richard Toix…

MAJ du 20/11/207: Si vous souhaitez apprécier le talent de Rivhard Toix en son établissement au bord du Miosson ne perdez pas de temps. Celui-ci vient d’annoncer sa fermeture en février prochain ! Ce pour prendre la tête des futures cuisines du château de Dissay (45 couverts environ) qui doit ouvrir le 15 juin prochain dans ce château du XVe siècle, classé monument historique, qui accueillera aussi un hôtel 5 étoiles (une trentaine de  chambres). (Source Centre Presse du 18/11/17).

Pour vous y rendre:

Aussi incroyable que cela puisse paraitre Le Ricordeau à Loudun n’a pas à ce jour de site Internet… Alors nous vous donnons au moins son téléphone: 05 49 22 67 27.
Pour toutes les informations pratiques et la boutique en ligne du torréfacteur de Loudun, rendez-vous sur le site des Café de Théophraste.
Pour toutes les informations pratiques et réserver votre table ou votre séjour à Lussac-les-Châteaux, rendez-vous sur le site Les Orangeries.
Pour toutes les informations pratiques et réserver votre table chez Richard Toix, rendez-vous sur le site Passions & Gourmandises.

En images nos 3 restaurants et le torréfacteur à découvrir dans la Vienne

Cliquez sur la photo ci-dessous pour accéder à la galerie de photos et ses fonctionnalités complètes.

Cliquez sur la photo pour accéder à la galerie

 

 

 

 

Partagez l'info !
  • Print
  • email
  • Digg
  • del.icio.us
  • FriendFeed
  • MySpace
  • Tumblr
  • Ping.fm
  • Yahoo! Buzz
  • Google Bookmarks
  • viadeo FR
  • LinkedIn
  • Facebook
  • Twitter

Tags: , , , ,

Commentez

Copyright © 2010 Cuisine & des Tendances. Tous droits réservés. Google+
Design par Theme Junkie. Propulsé par WordPress.

- L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération -