Vous êtes ici: Accueil // Cave // Une sélection de spiritueux et liqueurs made in france pour les Fêtes

Une sélection de spiritueux et liqueurs made in france pour les Fêtes

La Distillerie de Paris

Vous ne savez toujours pas quoi offrir à Noël ? Alors vous ne faites pas partie des 70% qui ont répondu être prêts à offrir un spiritueux selon les chiffres d’une enquête Ipsos réalisée pour La Maison du Whisky.

Si le whisky est numéro un avec 39% des intentions d’achat (on vous conseille de vous rendre ici pour vous informer à son sujet), le rhum (on vous en a fait une sélection ici) et le cognac suivent avec 15%, l’Armagnac avec 12% et le Calvados 6%.

Nous avons eu la chance, lors de cette année qui s’achève, de croiser quelques spiritueux, liqueurs et autres mistelles qui n’ont pas manqué de nous agiter favorablement les papilles.

Alors si vous souhaitez une idée cadeau dans ce sens, pour vous même ou un proche, voici une sélection de jolies quilles !

Autant vous avouer que lors de la 3e édition du salon France Quintessence, dédié au spiritueux français, nous avons découvert quelques pépites.

A commencer par les flacons de la Distillerie de Paris, créée par Nicolas et Sébastien Julhès de l’épicerie fine du même nom à Paris. La maison y produit des rhums (si, si !), des gins, de la vodka, du whisky, mais aussi des distillats plus surprenants et succulents comme celui de sirop d’érable ou de miel (coups de coeur !). Rendez-vous sur le site pour connaitre les recettes et les lieux de vente.

Si vous souhaitez offrir une vodka originale et on ne peut plus française, Guillotine coupera court à votre hésitation. Distillée en Champagne à partir de raisins du cru, elle est disponible en 2 versions, blanche (Médaille d’Or Bruxelles 2017) ou ambrée vieillie en fût de chêne du limousin. La première est fraiche, sur les notes d’agrumes, la seconde plus complexe avec de belle notes vanillées et boisées. Les deux sont rondes, délicates. 49 et 69 euros.

Le Gin est à la mode et les Français tirent admirablement bien leur épingle du jeu. Les Bretons de la Distillerie du Golfe produisent H2B, un spiritueux qui sent bon le large avec ses algues et sa criste marine en tant que compagnons du genièvre. Sans compter un habillage de bouteille qui ne manquera pas de parler aux voileux ! Compter 35 euros.

Autre Gin, français bien que imaginé et réalisé à partir de distillat de raisin par un Anglais installé à Bordeaux, le Thompson’s allie les spécificités du spiritueux de genièvre à la mode anglaise à quelques grains de caviar d’Aquitaine. On pense tout de suite au coup marketing (oui il y en a !) mais le plus incroyable c’est qu’au delà de sa rondeur, de ses jolies notes épicées, il offre un soupçon d’iode dans sa finale. Noté 92/100 par Andreas Larsson, meilleur sommelier du monde 2007, on le trouve autour de 45 euros.

Allez un dernier car celui-ci aussi il se démarque bien ! Réalisé en Charente-Maritime avec 7 plantes et épices, le Gin Balbine va commencer par vous surprendre par sa jolie couleur rose. Cela est du à la macération d’hibiscus réalisée en toute fin de process. Au delà de sa couleur sa bouche est d’une belle ampleur avec du genièvre et de la graine de coriandre, avant de finir lentement sur des notes florales et une touche poivrée. C’est beau, c’est bon, pour 32 euros les 50cl.

Plus français que le Cognac c’est difficile à trouver en matière de spiritueux. Autant cela semble vrai vu de l’étranger, à l’inverse la consommation française ne représente que 2% du total ! Pourtant que ce produit mérite attention !

La Maison Ferrand qui existe depuis 1630 en est à 10 générations de savoir faire, le célèbre avec un Cognac de Grande Champagne logiquement baptisé 10 générations que nous avons découvert lors de Vinexpo Bordeaux 2017. Mono cépage en Ugni Blanc distillé sur lies, puis vieilli en barriques de chêne français dont 20% en fût de Sauternes, il se distingue par sa belle suavité avec une belle fraicheur autour de notes épicées. Un très joli flacon au design rendant hommage à 10 générations (cherchez les visages…) pour 45 euros environ.

Maison de Cognac bien plus jeune, tenue aujourd’hui par une soeur et son frère, enfants de vignerons, Bourgoin propose des cognacs de micro-terroirs dont les distillats ne sont pas assemblés ni filtrés, juste réduits à l’eau de pluie si besoin est, avant mise en bouteille et étiquetage à la main. On a bien apprécié le Cognac Micro Barrique, Brut de Fût 2014, 43%, soit un vieillissement de 22 ans en fût unique de10 litres. Compter 59 euros le flacon de 35cl.

6 crus composent la région d’appellation de Cognac. La Guilde du Cognac (Maison Villevert qui a dans son portefeuille des marques telles G’Vine ou Cîroc) à retenu un artisan distillateur dans un village de ces crus pour proposer une gamme originale et authentique. Cherves Richemont (Borderies), Saint-Treuil (Grande Champagne), Saint Germain de Vibrac (Petite Champagne) et Lorignac (Fins Bois) sont les premiers à êtres proposés. Approche originale, réussie, de 60 à 80 euros environ.

Dans les idées originales notons La Capricieuse, une liqueur à base de lait de chèvre du Berry avec des variétés aux plantes, au miel, au Pain d’épices ou à la farine de châtaigne Bio.
La biquette ayant connu un vrai succès la marque s’est aussi lancée dans le lait de vache, avec un clin d’oeil à la Normandie pour la Capricieuse Pommes évidemment, ou à la Bretagne avec la Caramel et Fleur de sel ! Pour l’apéritif mais également à utiliser en cuisine. Environ 25 euros.

Dans le sud de la France, la Maison Ferroni fait revivre les liqueurs et autres spiritueux avec talent. Elle vient de reproduire le méconnu mais non moins fameux Ratafia de Marseille à base de vin rouge et de rhum, de cerise griotte, fraise, framboise macérées dans l’alcool, et des d’épices telles la cannelle, clou de girofle, la graine de coriandre ou la noix de muscade. Une explosion de saveurs à 26 euros !
Il s’agit d’un produit issu de la nouvelle gamme de la maison, baptisée « Série des Lumières » clin d’oeil au siècle du même nom où les autres références la constituant ont vu le jour tels le Vespetro, l’eau verte de Marseille, le Guildive 1800 ou bien encore l’élixir du Suédois de Toussaint Blaize…

Toujours dans notre bon sud la Distillerie Manguin en Avignon joue aussi bien la carte de la tradition avec des eaux-de-vie de fruits mais aussi celle de l’innovation avec l’eau-de-vie d’olive, Elayos – L’Olive Distillée, issue de la distillation d’une macération lente de 3 variétés d’olives cultivées en Haute-Provence. Arômes de truffe et d’olive noire, à utiliser en cuisine (sur un poisson noble !) ou en mixologie. Ou bien encore Oli’Gin, un gin qui met aussi en ingrédient cette macération d’olives. Respectivement 65 et 48 euros les flacons de 50cl.

A Brive-La-Gaillarde c’est la maison Denoix, liquoriste depuis 1839, qui produit un véritable bijou, la Suprême Denoix, une eau de noix titrant 30°. Issue de jus de noix vertes de la Saint Jean vieilli 5 ans en fûts de chêne, avec de l’armagnac et un sirop de sucre cuit au feu de bois, le produit se déguste sur glace ou en cocktail. L’excellent Joseph Biolatto, bartender du Baton Rouge à Pigalle, l’utilise pour son sublime cocktail Lait de pélican, associant notamment lait, Bourbon, sirop d’érable aux épices cajun. 32 euros la bouteille de liqueur.

En Normandie c’est un assemblage de Calvados, de Pommeau et de rhum du Belize qui a su conquérir les pros du bar. Le 30&40 fait exploser les saveurs de pommes, de vanilles et d’épices. A consommer à l’apéritif sur glace, sec ou allongé de tonic ou bien sur en cocktail. Compter 36 euros.

Dans cette belle région, le Calvados est, nous l’avons vu un peu oublié des Français. C’est dommage car il s’agit d’un spiritueux superbe, à savourer de façon classique comme très moderne en cocktail notamment. Et qui plus est propose de vrais pépites comme celui de la maison Roger Groult avec la Réserve Ancestrale que nous avons eu la chance de déguster lors de la dernière présentation du club Vignobles et Signatures.
Élevé et assemblé dans les fûts ayant appartenu à Pierre Groult (1830-1918), cet assemblage des plus vieilles eaux-de-vie du domaine offre une gourmandise et une complexité exceptionnelle. Le fruit est là, quelques notes oxydatives subtiles, des épices et encore de la puissance sous le pied. Au coin du feu, avec un carré de chocolat noir grandes origines… Un Calvados AOP Pays d’Auge d’exception à 320 euros.

Nous avons bien sûr croisé nombre d’autres spiritueux et autres, liqueurs produits avec talent en France, nous aurons de nouvelles occasions de vous les présenter.

En images, notre sélection de spiritueux

Spiritueux de Noël pour vos cocktails ?

Cliquez sur la photo pour accéder à la galerie et ses fonctionnalités complètes

Partagez l'info !
  • Print
  • email
  • Digg
  • Tumblr
  • Ping.fm
  • Google Bookmarks
  • viadeo FR
  • LinkedIn
  • Facebook
  • Twitter

Commentez

Copyright © 2010 Cuisine & des Tendances. Tous droits réservés. Google+
Design par Theme Junkie. Propulsé par WordPress.

- L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération -