Vous êtes ici: Accueil // Voyager // Bagnoles de l’Orne, ville d’eau et de gourmandise

Bagnoles de l’Orne, ville d’eau et de gourmandise

Bagnoles de l'Orne, ville d'eau et de gourmandise en Normandie

A 2 heures de Paris, Bagnoles de l’Orne est une des pépites de Normandie. Une ville thermale que l’on peut aussi savourer au travers du savoir faire de producteurs et de restaurateurs locaux.

C’était à l’automne dernier, nous sommes arrivés à Bagnoles de l’Orne à l’aube du mois d’octobre et de ce qui allait être la seconde vague de l’épidémie de Covid-19 en France. Une bouffée d’air et de verdure avant de subir couvre-feu, confinement et autre restrictions de déplacement…

Il y a quelques jours annonce a été faite de la réouverture prochaine des lieux de thermalisme. L’occasion de partager aujourd’hui les moments gourmands que nous avons passés dans cette jolie ville d’eau.

Eaux et forêt

Seule station thermale du Nord-Ouest, réputée pour ses eaux depuis les Romains, Bagnoles se situe dans l’Orne comme son nom l’indique, en Normandie, à 70 kilomètres de Caen et 200 de Paris. Une proximité de la capitale qui lui permettra de devenir un lieu de villégiature très prisé à partir du le XIXème siècle lorsque le chemin de fer fait la liaison. 

Les riches Parisiens viennent y séjourner et commencent à faire construire des villas de style balnéaire. La société des bains aménage son établissement avec des piscines, ouvre un palace, des casinos et de sublimes chalets. Bagnoles de l’Orne devient chic, à la mode, se développe dans une architecture Belle Époque qui en fait désormais sa signature. Une promenade dans le quartier s’impose.

Alors si la clientèle des riches bourgeois de la capitale n’est plus majoritaire, on vient de partout, quelque soit son niveau social, pour se refaire une santé avec les eaux jaillissant à 24°, riches en oligo-métalliques (cuivre, silicium, molybdène), en CO2 dissous et minéraux.  

C’est aussi l’occasion de se ressourcer dans un cadre nature et forestier notamment avec la forêt des Andaines ceinturant la ville. A l’automne il faut absolument s’offrir une passionnante sortie champignons avec un mycologue du célèbre établissement Le Manoir du Lys (hôtel 4 étoiles et restaurant étoilé du Chef Franck Quinton). 

Mais quand on est à Bagnoles de l’Orne on peut également en profiter pour se faire du bien au papilles. La Normandie est une région où la généreuse nature, associée au savoir faire local, permet de produire de bien belles gourmandises.

Cidre, poiré et pommeau Bio

C’est ainsi que nous sommes allés à quelques kilomètres au sud-ouest de Bagnoles de l’Orne chez Bagnoles de Pom’. L’entreprise a vu le jour en 2016 lorsque Ludovic Dubreuil et Marie-Hélène Brard ont pris la tête de exploitation cidricole, riche d’un verger de 4,5 hectares de pommes à cidre et à jus. Classique dans la région certes, mais ce qui fait la différence c’est que l’exploitation se fait ici en agriculture biologique. 

Pour ce qui est des bulles on y trouve une belle gamme de cidres (demi-sec, brut ou doux) ainsi que du Poiré, ce pétillant unique réalisé ici avec les fruits de poiriers multi-centenaires du Domfrontais. Coup de coeur pour la cuvée Excellence qui offre une belle complexité aromatique après un élevage en cave de 12 mois.

Côté spiritueux il y a bien sûr du calvados, mais aussi un bien joli Pommeau. Cet assemblage unique de moût de pomme et de calvados, vieillit 3 ans en fût de chêne est l’ami des apéritifs, mais aussi de la cuisine. On l’appréciera pour déglacer un magret de canard ou bien encore pour accompagner un bon roquefort.
La cuisine où l’on invitera également le vinaigre de cidre dont les arômes s’allient à merveille avec un plat de carottes râpées dans lesquelles on aura râpé une belle pomme.

Enfin, pour petits et grands Bagnoles de Pom’ propose une gamme de jus de pomme, dont les recettes ultra fruitées Pom’ Fraise, Pom’ Framboise et Pom’ Cassis seront appréciées au goûter par exemple.

Le camembert au lait de foin

Quand nous sommes en France, et qui plus est en Normandie, il est un met inévitable, le fromage, le camembert ! Et lorsque l’on est à Bagnoles de l’Orne, il y a une adresse absolument immanquable: La Ferme du Champ Secret ! Ici, dans le village de Champsecret, Patrick Mercier fabrique certainement l’un des camemberts les plus recherchés par ses amateurs ! 

L’entreprise familiale en est à sa quatrième génération, avec plus de trente années de savoir faire dans l’élevage de vaches laitières. Depuis l’arrivée de Patrick à la tête de la ferme tout est conduit en agriculture biologique. 180 hectares pour 100 vaches, 100% de race normande qui ne mangent que l’herbe des pâtures en saison et du foin du domaine quand les animaux sont à l’étable. 

Le lait, produit et transformé en camembert sur place, est même labellisé Lait de Foin. Ce qui fait du camembert produit ici le seul à réunir les signes officiels de qualité Bio, Fermier, AOP et fabriqué au lait de foin ! 

Pour rappel un camembert ne peut obtenir l’Appellation d’Origine Protégée que s’il est produit en Normandie, moulé à la louche, au lait cru, issu d’au moins 50% de vaches normandes qui profitent d’au moins 6 mois de pâturage.

Bien entendu à la ferme du Champ Secret on a voulu coller le plus possible au naturel et à la tradition. Le lait récolté passe directement de la salle de traite à la fromagerie par gravitation. Pas de réfrigération pour respecter au mieux la flore native du lieu où les vaches paissent. 

Puis tout est fait à la main, du crémage de surface au moulage à la louche en passant par l’empresurage. Une fois moulé il faut patienter le temps de l’égouttage, de la prise du fromage avant un emballage au bout du quatorzième jour. Et c’est là seulement que va débuter un affinage à la ferme de 21 jours minimum afin d’être mis en vente au bon moment. 

Comme le rappelle avec humour Patrick Mercier « il n’y a pas plus normand que le camembert. Un vrai fromage 50/50, fruit d’une fermentation mi-lactique, mi-présure », qui demande un vrai savoir faire. C’est pourquoi celui de la Ferme du Champ Secret est aussi bon, délicieusement crémeux avec sa ligne crayeuse en son coeur, parfaitement 50/50 là aussi, pour offrir des saveurs lactées complexes.

Au delà de venir se fournir directement à la fromagerie, on peut aussi visiter la ferme et la fabrique de fromage moyennant quelques euros. On repartira bien entendu avec son camembert et pourquoi pas aussi un pot de crème et du beurre.

Séjourner à Bagnoles de l’Orne

Nous avons dormi à l’hôtel Spa du Beryl, un établissement 3 étoiles très confortable avec des chambres offrant une vue imprenable sur le lac.
A deux pas de celui-ci, en face du casino, sur l’autre rive, le restaurant Bois Joli propose une belle cuisine gastronomique dans le cadre d’une superbe villa du XIXe.
Pour un déjeuner bistronomique le restaurant Ô’Gayot est une bonne table en plein centre ville, avec une belle terrasse pour les beaux jours.

Bagnoles de l’Orne en images

Bagnoles de l'Orne en images
Cliquez sur la photo pour entrer dans la galerie photos
Partagez l'info !
  • Print
  • email
  • Digg
  • Tumblr
  • Ping.fm
  • Google Bookmarks
  • viadeo FR
  • LinkedIn
  • Facebook
  • Twitter

Tags: , , , , ,

Commentez

Copyright © 2010 Cuisine & des Tendances. Tous droits réservés. Google+
Design par Theme Junkie. Propulsé par WordPress.

- L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération -