Vous êtes ici: Accueil // Cave // 10 gins français pour l’été !

10 gins français pour l’été !

10 gins français pour l’été ! ©Jez Timms

La France est incontestablement une terre de distillateurs. Au delà des liqueurs, alcools blancs de fruits, des cognacs et autres armagnacs, de plus en plus de maisons se sont lancées dans le gin. Voici notre sélection ! 

Si l’on attribue le gin à nos chers amis les Anglais, ainsi qu’historiquement aux Hollandais, le gin n’en est pas moins toujours plus à la mode dans l’Hexagone et nous avons eu l’occasion de déguster quelques réalisations françaises dont voici notre sélection (non exhaustive, mais on voulait en trouver 10… il y a même un petit plus…)  

Gin Decroix

Gin Decroix
Signé des Alcools Vivant, spécialiste des spiritueux Bio, ce gin est à base de blé, de baies de genièvre et du poivrier du Sichuan planté sur la ferme Decroix, auxquelles s’ajoutent coriandre, caradamome, gingembre, angélique… Une expression très pure du spiritueux avec une jolie fraicheur. Autour de 45 euros. 

Sab's Le Gin

Sab’s Le Gin
Réalisé par Alambic Bourguignon, créé à Beaune par Mathieu Sabbagh, ce gin est issu d’une macération dans un alcool de grain de baies de genièvre et de 14 autres botaniques. Et comme nous sommes en Bourgogne, on lui ajoute des eaux de vie de Chardonnay et de Pinot Noir de Bourgogne. Puis 3 mois de repos minimum en cuve d’inox. Résultat une superbe suavité en bouche, une fraicheur sur les notes d’agrumes, du peps avec du gingembre pour accompagner le genièvre et une très belle longueur en bouche. A cela on ajoute un mignon petit flacon coiffé de cire bleue posée à la main et ne peut que craquer pour 39 euros. 

Gin Melifera

Melifera 
Un gin Bio distillé en Charente, à base de fleurs d’Immortelle issues de plants semés il y a deux ans en partenariat avec des maraichers locaux, dans la région la plus sauvage de l’île d’Oléron, et ramassées à la main. C’est rond, puissant tout en restant délicat. 45 euros.

Gin Citadelle Jardind d'été

Citadelle Jardin d’été
Le célèbre gin charentais arrive ici dans une nouvelle recette qui met à l’honneur les fruits. On y trouve le melon charentais, le citron entier, des zestes d’orange et de yuzu travaillés à froid pour conserver toute leur fraicheur. Et c’est réussi, le gin a gagné en gourmandise sans pour autant perdre en fraicheur. Le flacon est toujours aussi beau. 29 euros. 

Gin L'Acrobate

L’Acrobate
Produit par Les Bienheureux, via un process de distillation que la maison qualifie d’inédit et secret, ce gin possède aussi la certification Ecocert (Bio) sur l’intégralité de ses ingrédients, dont notamment de la spiruline. On ne parlera pas des vertus médicinales de cette algue d’eau douce ici, mais plutôt de la touche « marine » quelle ajoute aux notes fruitées de ce gin pas comme les autres. Très joli flacon.  29,90 euros.  

JUNE
La Maison Villevert a réalisé une fusion osée entre son gin G’Vine Floraison, gin premium élaboré à base de raisins et des fruits, à savoir la pêche de vigne pour l’un, la poire pour l’autre. Désolé mais on n’a pas pu départager, on a craqué pour les deux ! JUNE Pêche de Vigne & Fruits d’été et JUNE Poire Royale & Cardamone c’est toute la fraicheur du gin avec la douce gourmandise des fruits. 29,90 euros.

Gin Bio Grands Domaines

Gin Bio Grands Domaines
Il s’agit d’un gin 100 % genièvre réalisé à partir de blé tendre d’hiver cultivé en Camargue et séché à l’air libre par le mistral. Signé des Domaines Francis Abecassis il se distingue par une belle rondeur en bouche et ses notes franches de genièvre, sans oublier une petite touche citronnée en finale. 31 euros.

Gin Poulpe Bleu

Poulpe Bleu
Réalisé dans le Var par La Liquoristerie de Provence à partir de baies de genièvre et de botaniques locales (thym, romarin, amande, angélique, criste marine, zeste de citron, coriandre, racine d’Iris et rose), sa bouche ronde nous emmène dans la garrigue, avec beaucoup de fraicheur et de jolies notes florale. On aime beaucoup le flaconnage !Prix de vente conseillé de 39 euros.

Gin de nos jardins

Gin de nos jardins
Réalisé par la Distillerie de l’Ort en Dordogne, avec des plantes tels le romarin, le thym citron et la marjolaine cultivées à la ferme en agriculture biologique. Séchées dans un séchoir solaire, citrons pelés le jour de la distillation, avec les plantes des jardins ainsi que des épices (cardamome, baies roses, angélique, genièvre) distillées pendant environ 7 heures. Frais, herbacé dans une bouche ample. 42 euros.

Blue Denim
C’est dans le Gard, à Saint-Gilles au Château Guiot, qu’est né le Blue Denim, le gin pas le pantalon… Bio, avec des botaniques méditerranéennes bien entendu il se caractérise par ses notes résineuses puissantes des aiguilles de pin dans sa recette, pour une finale délicatement saline issue des salicoques de Camargue ! 50 euros.

Œuvre artistique ou gin ? 
Fruit de la collaboration entre un groupe d’amis passionnés de spiritueux, le “Bouyon Club”, et l’artiste franco-grec Nicolas Panayotou, du goût à l’étiquette en passant par le nom, le Panagin est avant tout une oeuvre d’art.
Certes il s’agit d’un bon gin premium, réalisé à base de blé biologique, redistillé dans un alambic en cuivre chauffé au bois, puis infusion de 8 plantes issues de l’agriculture biologique dont des baies de genièvre et de la coriandre, poivre et épices, camomille et racine d’angélique. Mais il s’agit surtout d’une édition limitée de 1.000 flacons oeuvre d’art pour collectionneurs. Distribution L’Explorateur du Goût

Partagez l'info !
  • Print
  • email
  • Digg
  • Tumblr
  • Ping.fm
  • Google Bookmarks
  • viadeo FR
  • LinkedIn
  • Facebook
  • Twitter

Tags: , , ,

Commentez

Copyright © 2010 Cuisine & des Tendances. Tous droits réservés. Google+
Design par Theme Junkie. Propulsé par WordPress.

- L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération -