Vous êtes ici: Accueil // Cave // La Bouteille du WE, La Grâce Dieu des Prieurs

La Bouteille du WE, La Grâce Dieu des Prieurs

Pour cette Bouteille du WE, nous allons voyager entre la Russie et le Bordelais en appellation Saint-Emilion, entre art et gastronomie, avec le vin d’un homme d’affaires russe qui a su lier ses deux passion que sont l’art russe et le vin dans son domaine, La Grâce Dieu des Prieurs.

Le château La Grâce Dieu des Prieurs, domaine de 9 hectares en production, (90% merlot, 10% cabernet franc et une parcelle de Chardonnay) en Saint-Émilion Grand Cru , a été repris en 2013 par un homme d’affaires russe passionné d’art die son pays et dont la passion du vin est au moins équivalente: Andreï Filatov.

L’homme veut faire rayonner son futur vin et de la même façon mettre l’art russe en avant. Pour y arriver celui qui a créé a créé la fondation Art Russe (plus de 400 peintures russes de la fin du XIXème et du début du XXème siècle) fait appel à Pedro Ruiz et Louis Mitjaville pour conduire la vigne et le vin.

L’équipe se voit accompagnée par l’architecte Jean Nouvel pour faire de La Grâce Dieu des Prieur un lieu unique où le vin sera produit avec art. 

Depuis 2014 les cuvées de La Grâce Dieu des Prieurs ont un nouveau profil, tant dans que sur la bouteille. Tout d’abord celle-ci est plus courte et plus large que les bouteilles bordelaises classiques, en verre soufflé elle reprend les codes du design ancestral du Bordelais. Chaque bouteille arborant une peinture d’art russe de la Fondation, chaque millésime ayant ses propres séries.

Le vin est quant à lui issu de vignes de 30 ans d’âge moyen, travaillées en agriculture raisonnée et en vendanges manuelles, avec un peu de surmaturité. Il connait ensuite une période d’élevage 100% en barriques neuves et pour une durée de 21 mois ! 

En nait un vin rouge puissant, avec une jolie structure tannique, sur des notes  fruitées, sur le pruneau et les fruits noirs, mais doté d’une touche d’acidité et de réglisse en finale pour la fraicheur (millésime 2015).

Notons que la nouvelle équipe de La Grâce Dieu des Prieurs a produit son premier millésime en 2014 et a fait l’impasse sur 2017 considérant qu’il n’était pas possible d’atteindre le niveau de qualité que la maison s’est fixé en raison des fortes gelées de printemps.

Ce vin de Saint-Emilion a été retenu par de grands Chefs et établissements étoilés dans le monde entier. C’est même un « Coup de Cœur » pour le  Chef triplement étoilé Yannick Alléno. Les millésimes du Château La Grâce Dieu des Prieurs sont également à la carte du Jardin des Plumes (Giverny), hôtel restaurant étoilé du Chef et concurrent Top Chef 11, David Gallienne.

Le millésime 2018 quant à lui arrive sur le marché et les nouvelles étiquettes du millésime ont bien entendu été sélectionnées parmi la collection unique d’œuvres d’art issue de la Fondation Art Russe.

Les oeuvres des artistes peintres russes Arkady Plastov, Aristarkh Lentulov, Tahir Salahov, Tatiana Yablonskaya, Petr Ossovsky, Victor Ivanov, Nikolai Baskakov, alexander Gerasimov, Nikolai Fechin ou encore les frères Tkachev seront donc mises à l’honneur au travers de ce nouveau vin. Des toiles inspirantes qui illustrent le quotidien de ces hommes et ces femmes durant les années soviétiques de la fin du XIX et début du XX siècle. 

Les étiquettes du millésime 2018
Partagez l'info !
  • Print
  • email
  • Digg
  • Tumblr
  • Ping.fm
  • Google Bookmarks
  • viadeo FR
  • LinkedIn
  • Facebook
  • Twitter

Tags: , , , ,

Commentez

Copyright © 2010 Cuisine & des Tendances. Tous droits réservés. Google+
Design par Theme Junkie. Propulsé par WordPress.

- L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération -